Le discours de l'architecture : analyse rhétorique du Centre Georges Pompidou

Saint-Cyr Proulx, Laurence-Maude (2011). « Le discours de l'architecture : analyse rhétorique du Centre Georges Pompidou » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La vague actuelle de construction de nouveaux musées tend vers une utilisation spectaculaire de l'architecture. À l'image du Guggenheim de Bilbao, le musée est devenu une œuvre en soi. En 1977, trente ans avant l'émergence de ce courant nommé « effet Bilbao », le Centre Georges Pompidou s'érigeait au cœur de Paris, suscitant une véritable commotion dans le monde des musées et de l'architecture, soulevant au passage les passions dans l'opinion publique. L'ampleur de la polémique est symptomatique de l'audace de la proposition architecturale. Force est de constater que l'architecture est porteuse de discours. Cela dit, les tentatives d'analyse de ce discours se concentrent généralement sur la valeur esthétique du message et restent dans la sphère affective. À l'aide de théories issues du champ des communications, le présent mémoire vise donc à proposer une méthode alternative de lecture du discours de l'architecture, par l'étude d'un cas particulier : celui du Centre Pompidou de Paris. Appuyée sur la conception de la rhétorique de Michel Meyer et Olivier Reboul, ainsi que sur la sémiotique de Jean-Marie Klinkenberg, l'analyse entend faire ressortir les différents arguments encodés dans l'architecture. À ces théories s'ajoute celle des relations transtextuelles, telle que définie par Gérard Genette, qui permet d'observer des rapports dynamiques entre le discours du Centre Pompidou et celui d'autres monuments. Ce mémoire aborde le discours de l'architecture du Centre à travers ses dimensions spatiales et temporelles. En se présentant sous un angle d'approche pragmatique, l'analyse établit des liens entre le contexte de l'élocution et le sens du discours de l'architecture afin de comprendre la dynamique discursive de telles constructions. Nous soutenons la thèse selon laquelle les méthodes d'analyse du discours conventionnel sont applicables à l'objet en trois dimensions. En ce qu'elles permettent de dépasser le discours affectif, elles offrent la possibilité d'une compréhension plus objective et explicite du message exprimé par l'architecture et de ses effets sur les observateurs. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : architecture, rhétorique, sémiotique, transtextualité, musées, Centre Georges Pompidou, discours

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Mots-clés: Centre Georges Pompidou, Architecture, Analyse du discours, Intertextualité, Rhétorique, Sémiotique
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 sept. 2011 13:23
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4018

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...