La (re)construction identitaire des Iraniens aux États-Unis et l'imaginaire sécuritaire américain

Mottin, Thimotthée (2011). « La (re)construction identitaire des Iraniens aux États-Unis et l'imaginaire sécuritaire américain » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Ce mémoire a pour objectif d'examiner à l'aide d'une analyse constructiviste critique, la (re)construction identitaire des membres de la diaspora iranienne aux États-Unis et l'impact de ce phénomène sur la place de l'Iran dans l'imaginaire sécuritaire américain. Pour ce faire, nous avons appréhendé la reterritorialisation aux États-Unis d'Iraniens fuyant les conséquences de la révolution iranienne, comme entrée d'un groupe social à l'intérieur d'une structure idéationnelle préexistante : la société américaine. À partir de ce moment (1978-1979), les membres de la diaspora iranienne se sont engagés dans un véritable processus de négociations de leurs identités. Notre intérêt s'est particulièrement concentré sur la relation complexe entretenue par ce groupe avec les représentations américaines de leur pays d'origine. Dans cette optique, nous avons mis en avant la co-constitution de l'imaginaire sécuritaire américain vis-à-vis de l'Iran. Ce dernier, ayant acquis ses grands traits lors de la révolution iranienne et la « crise iranienne des otages » (1979-1981), semble effectivement constituer la base référentielle de la (re)construction identitaire de cette diaspora. Ensuite, en nous focalisant sur les pratiques représentationnelles de ce groupe social, nous avons souligné la prédominance de deux principales intersubjectivités dans le processus trentenaire de reconstruction identitaire. Celles-ci, ayant chacune été historiquement hégémoniques au sein de la diaspora, seront décortiquées et étudiées en fonction de l'impact sur l'imaginaire sécuritaire de leurs identités. Car, en véhiculant leurs propres intérêts, ces intersubjectivités auront des relations bien différentes avec les agents (re)producteurs de cet imaginaire sécuritaire américain. En définitive, nous démontrerons la prégnance nouvelle de l'agence diasporique iranienne en nous focalisant sur la perception des événements en Iran en 2009 par l'administration Obama. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Iran, États-Unis, politique étrangère, exil, diaspora, sécurité.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: O'Meara, Dan
Mots-clés ou Sujets: Diaspora, Identité (Psychologie), Identité nationale, Imaginaire, Immigrant iranien, Iranien, Politique étrangère, Représentation sociale, Révolution islamique (Iran 1979), Sécurité nationale, États-Unis, Iran
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 sept. 2011 17:53
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4041

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...