La correction de l'orthographe grammaticale inspirée de l'approche donneur→receveur dans les exercices ponctuels et les productions écrites en 2e secondaire

Duchesne, Nathalie (2011). « La correction de l'orthographe grammaticale inspirée de l'approche donneur→receveur dans les exercices ponctuels et les productions écrites en 2e secondaire » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

L'étude porte sur l'efficacité de stratégies de correction de l'orthographe grammaticale, plus précisément sur l'accord sujet-verbe, en révision, lors d'activités décontextualisées (exercices ponctuels) et contextualisées (productions écrites). L'expérimentation d'une séquence d'enseignement-apprentissage inspirée notamment de l'approche donneur→receveur a été réalisée auprès d'élèves de 2e secondaire. La problématique se fonde sur les difficultés des élèves en grammaire et en production écrite et, plus précisément, lors du réinvestissement des savoirs grammaticaux en écriture. L'étude a également comme point de départ les pratiques souvent décloisonnées du milieu scolaire quant à l'enseignement de la grammaire et de l'écriture de même que le métissage souvent mal conçu des pratiques voulant fusionner approches traditionnelles et rénovées. Le cadre théorique présente la complexité de l'écriture et de ses processus (planification, mise en texte et révision), en s'attardant principalement à la révision. Les brouillons des élèves et les traces qu'on y décèle, qui ont fait l'objet de moins d'études que le processus d'écriture, sont aussi décrits. Les caractéristiques de l'orthographe grammaticale, du verbe et de son accord de même que l'approche donneur→receveur ayant inspiré la conception de notre séquence d'enseignement-apprentissage font également l'objet d'explications. Le cadre théorique se clôt par une description succincte des principales méthodes pédagogiques mises de l'avant dans l'expérimentation (modélisation, enseignement stratégique, démarche active de découverte et coopération). La méthodologie de recherche présente les sujets de l'étude de même que leurs caractéristiques (élèves de 2e secondaire fréquentant une école secondaire privée mixte de la couronne sud de Montréal). On précise le désign expérimental, dont les instruments de mesure. Il s'agit de deux épreuves, l'épreuve A (une dictée trouée) et l'épreuve B (une production écrite). On mentionne ensuite le déroulement de la cueillette de données. Dans un premier temps, la passation d'un prétest (épreuves A et B) est faite auprès d'un groupe expérimental et d'un groupe contrôle. Dans un deuxième temps, la séquence d'expérimentation est vécue par le groupe expérimental seulement. Dans un troisième temps, la passation d'un post-test (épreuves A et B) est faite auprès du groupe expérimental et du groupe contrôle. La précision des divers critères d'analyse considérés est également présentée. Les résultats et leur analyse, à partir de la comparaison des données issues de l'utilisation des différents instruments de mesure, a permis de constater que le traitement expérimental a eu un certain impact positif perceptible surtout en situation décontextualisée (exercices ponctuels - dont l'épreuve A, la dictée trouée, faisait partie). Le groupe expérimental a connu une amélioration marquée quant à l'identification correcte et complète des divers sujets du verbe. Les résultats font ressortir les difficultés du dispositif expérimental sur l'accord pour les élèves, soit l'absence d'indice oral en nombre pour le verbe, des sujets du verbe de nature particulière (groupe infinitif, subordonnée, etc.), la présence d'écran entre le verbe et son sujet, des constructions syntaxiques sujet-verbe inhabituelles (sujet après le verbe). Ces résultats constituent le premier pas vers des accords sujet-verbe réussis. En situation contextualisée (rédaction - dont l'épreuve B, la production écrite, faisait partie), les résultats ont été moins notables, l'impact de l'expérimentation s'étant moins fait sentir, laissant supposer qu'un réinvestissement des acquis grammaticaux en situation plus complexe comme en production écrite s'avère plus long, plus ardu et plus laborieux. Toutefois, l'analyse de divers éléments comparatifs a permis de constater que le groupe expérimental s'était tout de même démarqué du groupe contrôle, du moins à certains égards. En effet, les élèves du groupe expérimental ont fait preuve de davantage d'audace et de confiance lors du post-test en rédigeant des textes plus longs contenant davantage de couples sujet-verbe, donc d'accords de ce type à effectuer. Aussi, ce sont surtout les types de sujets du verbe répertoriés qui étaient plus variés, plus complexes et plus nombreux dans la production écrite du post-test du groupe expérimental de même que les constructions syntaxiques sujet-verbe utilisées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : révision, correction, orthographe grammaticale, accord sujet-verbe, stratégies, traces dans les brouillons

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Lebrun-Brossard, Monique
Mots-clés ou Sujets: Enseignement secondaire, Deuxième année (Secondaire), Grammaire, Orthographe, Accord (Grammaire), Sujet (Grammaire), Verbe, Révision de textes, Composition (Exercice d'écriture)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 sept. 2011 17:39
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4053

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...