Le syndrome du rentier encombrant : une évaluation de la situation au Canada

Gaudreault, Simon (2011). « Le syndrome du rentier encombrant : une évaluation de la situation au Canada » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

En dépit d'un potentiel intéressant, on ne constate pas en général l'émergence et le renouvellement d'un bassin entrepreneurial fort dans la périphérie canadienne, soit les régions situées à plus d'une heure de route des grands centres. Comment expliquer cette faiblesse de l'entrepreneuriat, malgré la présence d'une base industrielle solide (plusieurs grands employeurs) et d'une population riche susceptibles de créer des opportunités pour les entrepreneurs? Les grands employeurs et le niveau de vie élevé dans plusieurs régions périphériques, loin d'être des atouts, sont-ils plutôt nuisibles au développement économique? Certains auteurs se sont attardés à l'étude des obstacles à l'entrepreneuriat qui caractérisent la périphérie. Un niveau de salaires élevé et des conditions de travail au-dessus de la moyenne, conjugués à l'absence d'un bassin important de petits entrepreneurs, y constitueraient un véritable frein à la création d'entreprises. Ce que Polese et Shearmur (2002) ont identifié comme le « syndrome du rentier encombrant » pourrait aider à comprendre pourquoi certaines régions éprouvent plus de difficultés que d'autres à diversifier leur économie. Toutefois, l'impact d'un tel phénomène sur l'entrepreneuriat local, bien que suspecté, n'a pas encore été pleinement mesuré. Le présent mémoire se propose de vérifier si, et dans quelle mesure, il existe une relation négative entre le taux de création nette d'entreprises et la concentration de l'emploi chez certains grands employeurs (mesurée notamment à l'aide du niveau des salaires) dans les régions périphériques du pays. Cette hypothèse est analysée selon une approche empirique et testée à l'aide d'une analyse économétrique de données sur les entreprises et la population compilées par Statistique Canada. L'objectif principal est de mesurer le pouvoir explicatif du syndrome du rentier encombrant sur le niveau de création de nouvelles entreprises, tout en prenant en compte l'influence exercée par d'autres importants facteurs explicatifs des écarts régionaux de création d'entreprises. Les résultats obtenus suite à l'analyse économétrique, s'ils ne permettent pas de tirer des conclusions définitives, montrent que les facteurs liés à l'influence de certains types d'entreprises ou d'industries sur le contexte local sont parmi les déterminants importants de l'entrepreneuriat dans la périphérie canadienne. L'analyse identifie un lien négatif entre la part de l'emploi dans les industries de ressources et le taux de création nette d'entreprises, ce qui va dans le sens de l'hypothèse du syndrome du rentier encombrant dans les régions périphériques du Canada. L'accès à des données plus complètes permettant notamment de distinguer les différents phénomènes entrepreneuriaux s'avère donc souhaitable pour mieux évaluer l'impact du syndrome du rentier encombrant, qui demeurera ainsi non entièrement mesuré pour l'instant. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : entrepreneuriat, grande entreprise, développement régional, régions périphériques.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Fortin, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Création d'entreprise, Disparité régionale, Développement régional, Entrepreneuriat, Grande entreprise, Modèle économétrique, Région éloignée, Canada
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 31 oct. 2011 15:01
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4109

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...