L’approche différenciée à la dure école de l’ancienneté

Legault, Marie-Josée (2002). « L’approche différenciée à la dure école de l’ancienneté ». Management International, 7(1), pp. 41-54.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img] Doc
Télécharger (273kB)

Résumé

Les dispositifs d’ancienneté régissant l’octroi de plusieurs avantages disputés en milieu de travail syndiqué ont par ailleurs des effets différenciés sur les hommes et sur les femmes. Or, si on peut mettre en place des mesures préférentielles temporaires pour combattre l’effet de la discrimination systémique dans certaines pratiques d’embauche, on ne peut suspendre partiellement ou temporairement les systèmes d’ancienneté pour les mêmes raisons. Plusieurs facteurs s’opposent à l’adoption de l’approche différenciée dans le cas de l’ancienneté, ce qui nous amène sur le terrain de la culture syndicale et des transformations contemporaines du marché du travail. - The seniority systems that govern the bestowal of several of the advantages fought for in the unionized labour environment have differentiated effects on men and women. Although temporary preferential measures might be put in place to combat the effect of the systemic discrimination in certain hiring practices, seniority systems cannot be partially or temporarily suspended for the same reasons. Several factors stand in the way of adopting a mainstreaming approach with respect to seniority, and this leads us to the area of union culture and present-day transformations in the labour market.

Type: Article de revue scientifique
Informations complémentaires: Ce fichier est la première version soumise de l'article publié sous une forme différente.
Mots-clés ou Sujets: Femmes et travail, effet discriminatoire de l'ancienneté, syndicats et équité en emploi
Unité d'appartenance: Télé-université > UER Travail, Économie et Gestion
Déposé par: Marie-Josée Legault
Date de dépôt: 17 déc. 2007
Dernière modification: 27 nov. 2011 23:41
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/411

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...