UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  Éducation, croissance économique et développement humain : le cas du Maroc

Éducation, croissance économique et développement humain : le cas du Maroc

Haji, Rabii (2011). « Éducation, croissance économique et développement humain : le cas du Maroc » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
3638Kb

Résumé

Le mémoire étudie l'impact de l'éducation sur la croissance économique et le développement humain dans le cas du Maroc. Il se base sur les affirmations des théories du capital humain et de la croissance endogène pour défendre l'investissement en éducation en tant que moyen pour le développement du pays. L'éducation est reconnue pour avoir un impact positif dans les domaines économique, social, politique, et démographique. Au niveau économique, elle permet aux individus d'améliorer leur productivité et d'augmenter leurs revenus et chances d'employabilité. Alors qu'au niveau des États, elle permet l'amélioration de la compétitivité et attractivité de l'économie nationale grâce à la disponibilité d'un stock de capital humain qualifié. Au niveau social, l'éducation permet l'intégration et l'égalisation sociales entre les individus, que ce soit d'un point de vue de genre (homme/femme) que d'un point de vue d'espace (milieu urbain/milieu rural). Tandis qu'au niveau démographique, les études et enquêtes ont montré que la généralisation de la scolarité, notamment dans le cas des femmes, permet une meilleure maîtrise du taux de croissance démographique. Enfin, au niveau politique l'éducation permet une meilleure implication des individus dans la gestion des affaires nationales et locales. Ce mémoire soutient que le rendement faible de l'éducation au Maroc que ce soit d'un point de vue de quantité (retard dans la généralisation d'accès au système) que d'un point de vue de qualité (taux de rétention, taux de réussite, adéquation entre les formations et les besoins de l'économie nationale en main d'œuvre...etc.) est un des facteurs fondamentaux pour l'explication des niveaux faibles de croissance économique et de développement humain du pays. Ainsi, il insiste sur la nécessité de généralisation d'accès au système et d'amélioration de son rendement pour tirer un meilleur profit de l'ouverture commerciale et des investissements directs étrangers (IDE). Il soutient que les réformes économiques ne peuvent à elles toutes seules avoir un effet concret sur le développement du pays, en l'absence d'une réforme réelle et structurelle des systèmes d'éducation et de formation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Éducation, capital humain, Maroc, croissance économique, développement humain

Type de document : Mémoire accepté
Directeur de thèse : Deblock, Christian
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Mots-clés : Accès à l'éducation, Croissance économique, Développement de la main-d'oeuvre, Développement social, Éducation, Qualité de l'enseignement, Réforme du système éducatif, Ressources humaines, Maroc
Unité d'appartenance : Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Code ID : 4159
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 28 oct. 2011 15:48
Dernière modification : 28 oct. 2011 15:48

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...