La sécurisation du cyberterrorisme aux États-Unis

Labrie, Mathieu (2011). « La sécurisation du cyberterrorisme aux États-Unis » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Dans ce mémoire, nous avons entamé une réflexion exploratoire sur l'enjeu du cyberterrorisme aux États-Unis, car il y a peu d'étude sur le sujet et les quelques textes désiraient donner des conseils pratiques aux gouvernements. La seule exception est le texte de Myriam Cavelty (2007) qui s'intéressait à la sécurisation du cyberterrorisme par le gouvernement des États-Unis, mais ne traitait pas de la prépondérance des experts sur cette problématique. Croyant qu'ils ont eu une influence et qu'ils ont peut-être cherché à sécuriser cet enjeu, nous nous sommes posé la question suivante : Comment les experts de la sécurité tentent-ils de faire du cyberterrorisme un enjeu de sécurité aux États-Unis depuis la fin des années 1990 et quelles sont les variables qui influencent la réussite ou l'échec de ces tentatives? Pour répondre à cette question, nous avons utilisé la même approche théorique que Cavelty, soit la théorie des cadres. Nous avons retenu trois cadres, le cadre diagnostique, pronostique et motivationnel, qui correspondent chacun à un chapitre de ce mémoire. Ensuite, en suivant une perspective temporelle, nous avons comparé chaque cadre des experts de la sécurité à celui du gouvernement afin de déterminer s'ils l'ont influencé. À l'aide de ces cadres, nous vérifierons notre hypothèse principale, qui est : « Les experts de la sécurité ont échoué dans leurs tentatives pour faire du cyberterrorisme un enjeu de sécurité aux États-Unis depuis la fin des années 1990 ». Nos résultats sont que les experts de la sécurité n'ont pas réussi leur tentative de sécurisation. En fait, ils ne sont pas parvenus à imposer leur cadre diagnostique, car le gouvernement a ciblé les cybermenaces, et non le cyberterrorisme spécifiquement, comme l'ennemi. Aussi, le cadre pronostique et le cadre motivationnel des experts de la sécurité n'ont pas été bien établis parce qu'ils proposent les mêmes solutions que ceux du gouvernement. De plus, ce dernier avait déjà identifié cette menace et il avait entrepris des actions directes pour le contrer. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : cybermenaces, cyberterrorisme, experts, infrastructures essentielles, sécurisation.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Roussel, Stéphane
Mots-clés ou Sujets: Consultant, Cyberterrorisme, Évaluation des risques, Expert, Mesures de sécurité, Sécurisation (Relations internationales), Sécurité nationale, États-Unis
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 nov. 2011 18:22
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:20
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4189

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...