Les relations interculturelles entre les Autochtones et les Allochtones du Québec : étude de cas des communautés de Nutashkuan et de Natashquan

Bourgeois, Annie (2011). « Les relations interculturelles entre les Autochtones et les Allochtones du Québec : étude de cas des communautés de Nutashkuan et de Natashquan » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Ce mémoire a pour objet l'étude des relations interculturelles entre les Autochtones et les Allochtones du Québec. Plus spécifiquement, il s'agit d'une étude de cas de deux groupes situés sur la Basse-Côte-Nord du Québec, soit les Innus de Nutashkuan et les Macacains de Natashquan. La réalisation de ce mémoire est alimentée par une importante recherche documentaire et deux séjours sur le terrain effectués lors des étés 2007 et 2008 au cours desquels trois méthodes ont été privilégiées, soit l'observation participante, les entrevues individuelles ainsi que l'analyse d'un discours public. Il y est proposé d'analyser les relations interculturelles des deux groupes dans une perspective diachronique, soit depuis le début de leur cohabitation en 1855 à aujourd'hui, à l'aide du concept d'intérité proposé par le sociologue et philosophe français, Jacques Demorgon. Demorgon définit le concept d'intérité comme étant « l'ensemble des conditions dans lesquelles se déroulent les interactions et l'ensemble des moyens que sont les stratégies et, enfin, l'ensemble des résultats que sont les cultures » (Demorgon, 2006, p.3). De cette définition découle la structure de ce mémoire. Dans un premier temps, nous proposons une analyse des conditions dans lesquelles se sont définies les relations entre les groupes à l'étude. Ensuite, nous nous intéressons aux stratégies mises en place par les deux groupes culturels afin de faire face aux diverses problématiques rencontrées au sein des espaces de rencontres que sont le religieux, le politique, l'économique et l'informationnel. Puis, nous présentons les résultats découlant de la dynamique relationnelle de ces deux groupes. Pour ce faire, nous nous intéressons à un évènement interculturel créé en collaboration par les deux communautés : le Festival du conte et de la légende de l’Innucadie, en plus de proposer une analyse des relations interculturelles dans la vie quotidienne à Natashquan. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Intérité, interculturel, autochtone, allochtone, Innus, Macacains, Côte-Nord.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: LeBlanc, Marie-Nathalie
Mots-clés ou Sujets: Histoire, Innu (Indiens), Relation intergroupe, Relations interculturelles, Vie quotidienne, Natashquan (Québec), Natashquan (Québec : Réserve indienne), Allochtone, Macacain (Indiens)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 janv. 2012 19:42
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:20
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4350

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...