Plurilinguisme et satire dans L'hiver de force de Réjean Ducharme

Berthomieu, Aurélie (2011). « Plurilinguisme et satire dans L'hiver de force de Réjean Ducharme » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Ce mémoire a pour but d'envisager les liens entre l'œuvre romanesque et le contexte dans lequel elle est apparaît en faisant l'analyse d'une œuvre produite dans le contexte très particulier de la Révolution tranquille, L'Hiver de force de Réjean Ducharme. Notre travail se propose de mettre en perspective la contradiction apparente qu'il y a dans cette œuvre entre l'omniprésence du social (événements ou faits culturels, politiques, sociaux, etc.) et le rejet sans cesse affirmé de la part des narrateurs de tout ce qui a trait au social. Ainsi, nous nous sommes demandé si le roman de Ducharme faisait la satire de ce que nous avons nommé, à la suite de Marc Angenot, le discours social. Dans un premier temps de notre travail, nous avons donc dressé un portrait des notions-clés qui guident nos analyses textuelles : dialogisme, intertextualité, mais aussi certaines notions empruntées à la sociocritique telles que les notions de discours social ou de discours culturel. Dans un deuxième temps, notre analyse nous aura permis de constater que la représentation de la culture québécoise dans l'œuvre contribue à mettre en évidence d'une part l'omniprésence de cette culture québécoise (notamment par le nouveau média qu'est la télévision) et d'autre part le rapport ambigu que les deux narrateurs entretiennent avec elle. En effet, même s'ils rejettent cette culture, ils en sont de grands consommateurs. Ainsi, leur attitude, par ailleurs souvent naïve, conduit à remettre en question la légitimité de leur point de vue et la valeur de ce qu'ils affirment. Or nos analyses nous auront permis de voir que la naïveté permet de mettre en valeur les différents discours dont les narrateurs se font les relais. Enfin, l'analyse, lors d'une troisième et dernière partie, des discours des élites artistiques et politiques, nous aura conduite à conclure que si la satire existe bel et bien dans l'œuvre, elle est faite essentiellement dans un but caricatural, pour mettre en évidence les défauts et les failles de ces discours. Nos analyses nous auront également permis de conclure que le rôle des narrateurs est surtout, par leur naïveté et leur attitude qui confine souvent au nihilisme, de mettre à distance de façon ludique les discours. Le rôle de l'auteur par contre, beaucoup plus problématique, semble être de récuser certaines idéologies tout en invitant le lecteur à trouver sa propre voix dans ce brouhaha de discours. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Ducharme, Bakhtine, L'Hiver de force, Dialogisme, Intertextualité, Satire, Social/Société, Culture, Politique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Pleau, Jean-Christian
Mots-clés ou Sujets: Ducharme Réjean 1942- L'hiver de force, Dialogisme, Intertextualité, Humour, Discours social, Culture québécoise, Politique
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 avr. 2012 18:23
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:21
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4476

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...