Évaluation critique du projet d'intégration régionale du Caucase du Sud proposé par le Centre for European Policy Studies, Bruxelles

Bedrossian, Antranig (2012). « Évaluation critique du projet d'intégration régionale du Caucase du Sud proposé par le Centre for European Policy Studies, Bruxelles » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Ce mémoire constitue une analyse critique du projet d'intégration régionale du Caucase du sud, tel que présenté par le Centre for European Policy Studies (CEPS) de Bruxelles, en 2000. L'examen vise à évaluer la faisabilité du projet et à en faire ressortir les intérêts inédits. La faisabilité est considérée sous l'angle de l'étude de l'expérience historique et de l'état contemporain du Caucase du sud, tout comme de l'exploration des lacunes dans les éléments du projet. La recherche des intérêts inédits est menée par l'analyse des fondements théoriques, méthodologiques et politiques du projet, selon les principes généraux de l'approche marxiste, le situant dans les relations contemporaines du capitalisme. L'analyse rend compte de l'impact de la construction récente des pipelines, en même temps qu'elle examine les programmes de TRACECA et d'INOGATE. Les résultats confirment que le Caucase du sud doit sa formation à l'héritage des empires. L'expérience historique est lourde de problèmes accumulés et complexes. Les acteurs majeurs (Occidentaux et Russes) sont à l'origine des constructions historiques régionales. Cet espace stratégique redevient un carrefour de routes économiques et commerciales. La régionalisation est limitée et les intentions officielles tendent vers l'intégration à un espace élargi. Les résultats indiquent que les élites occidentales sont à l'origine du projet, visant sa configuration selon la vision néolibérale et dans l'objectif de préservation de leurs intérêts politiques, économiques et sécuritaires. Dans ce projet, les acteurs sociaux (les États, l'UE, l'OMC) jouent un double rôle d'agent de structuration et d'harmonisation, principalement en faveur des intérêts occidentaux. Le rapport de pouvoir qui en résulte mettra le Caucase du sud dans une position de dépendance. Les accords et la jurisprudence, qui seront adoptés, jetteront la base d'une alliance entre le capital occidental et sud-caucasien contre les intérêts des classes populaires : l'exploitation sans entraves de leurs capacités physiques et intellectuelles à des coûts compétitifs dans le marché mondial sera alors possible. Le projet révèle des lacunes et des contradictions : limites à la souveraineté des États et des peuples; surestimation du rôle économique; contraintes géopolitiques et concurrence économique. Le projet répond d'avantage aux intérêts des Occidentaux plutôt qu'aux aspirations et intérêts des peuples du Caucase du sud. En dépit des limites pratiques et des contradictions inhérentes au projet, les Occidentaux sauront tirer des bénéfices de celui-ci. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Régionalisme, Intégration régionale-projet, Caucase du sud, Analyse critique

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Mandel, Mark-David
Mots-clés ou Sujets: Centre for European Policy Studies (Bruxelles Belgique), Faisabilité, Histoire, Intégration régionale, Intérêt national, Projet, Régionalisme, Relations internationales, Occident, Transcaucasie
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 mai 2012 13:36
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:21
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4581

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...