Un test du modèle d'évaluation par arbitrage sur la base de données de firmes individuelles

Le, Thi Bich Hanh (2011). « Un test du modèle d'évaluation par arbitrage sur la base de données de firmes individuelles » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Suite à une revue de la littérature consacrée à la théorie moderne du portefeuille et aux tests empiriques du modèle d'évaluation des actifs financiers (MÉDAF) et du modèle d'évaluation des actifs par arbitrage (MÉA), nous avons constaté que lors des tests du MÉDAF et du MÉA, les actifs sont le plus souvent regroupés en portefeuilles. Cette méthode présente plusieurs problèmes économétriques. Ainsi, la procédure de regroupement des actifs en portefeuilles provoque la perte des informations sur les actifs individuels. Black (1972), Fama et MacBeth (1973), Fama et French (1992, 1993) ont mené des tests empiriques considérables. Black (1972) et Fama et MacBeth (\973) ont procédé à divers tests du Modèle d'Évaluation Des Actifs Financiers (MÉDAF). Les résultats obtenus à l'issue de ces tests ont démontré la validité du modèle. Pourtant, plusieurs critiques comme Litzenberger et Ramaswamy (1979), de Lo et MacKinlay (1990), et de Berk (1995, 1998) se sont élevées pour remettre en question le modèle et la méthode utilisée pour traiter les données recueillies. Fama et French (1992, 1993) eux-mêmes ont finalement rejeté le MÉDAF et proposé un modèle qui constitue une extension du MÉDAF. Ce modèle de Fama et French (1992, 1993) améliore grandement le MÉDAF, mais la méthode mise en œuvre lors des tests empiriques présente encore certaines limites. L'objectif de ce mémoire est de procéder à un test du modèle d'évaluation par arbitrage sans regrouper les actifs pour éviter les écueils rencontrés dans le cadre d'une démarche où ils sont regroupés. Le modèle testé dans ce mémoire est un modèle d'évaluation par arbitrage à trois facteurs, soit : le taux de croissance mensuel de la production industrielle, le taux d’inflation et le taux de chômage. Nous avons également pris en compte les variables instrumentales pour intégrer un plus grand nombre d'informations de marché clans le modèle. À la lumière des résultats obtenus, nous affirmons que le modèle est inadéquat. La moyenne de l'interception des régressions en coupe transversale n'est pas significativement différente de zéro. Ce résultat indique que le modèle doit intégrer d'autres facteurs. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : modèle d'évaluation des actifs financiers, modèle d'évaluation par arbitrage, modèle à facteurs, théorie moderne du portefeuille.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Ambler, Steven
Mots-clés ou Sujets: Modèle d'évaluation des actifs financiers, Modèle d'évaluation par arbitrage, Portefeuille de marché
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 mai 2012 20:03
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:21
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4623

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...