Subjectivité et biographie : les enjeux de l'interprétation d'une vie d'écrivain dans l'oeuvre de Daniel Oster

Dalpé, Mariane (2012). « Subjectivité et biographie : les enjeux de l'interprétation d'une vie d'écrivain dans l'oeuvre de Daniel Oster » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Les dernières décennies ont été marquées par un regain d'intérêt pour les écritures biographiques. Celles-ci tendent toutefois désormais à délaisser le cadre canonique traditionnel pour se déployer plus librement : les formes s'en trouvent donc transformées, tout comme la place que s'accorde le biographe, dont la subjectivité investit désormais le texte. C'est ainsi que Daniel Oster, dans ses deux ouvrages consacrés au poète symboliste Stéphane Mallarmé, dresse un portrait éminemment personnel du biographé tout en proposant une réflexion sans concessions sur le biographique. Dans ce mémoire, il s'agit dans un premier temps de mettre en lumière, tant dans les biographies traditionnelles que dans les écrits contemporains plus hétérodoxes, les principaux points d'ancrage par lesquels on peut déceler la subjectivité du biographe. Que ce soit par les interventions directes de l'auteur, par les choix qu'il fait dans la hiérarchisation et dans l'analyse des faits, ou encore par l'usage de la fiction, le biographe laisse toujours entrevoir une part de sa subjectivité. Un second chapitre est consacré à l'étude de Stéphane (1991), une fiction biographique racontant des tribulations imaginaires de Mallarmé. L'analyse de ce récit ouvertement fictionnel donne lieu à une investigation de la notion de vérité telle qu'elle est perçue par l'auteur, pour qui le vrai se doit de transcender la simple factualité. La réflexion se porte enfin sur La Gloire (1997), ouvrage où l'auteur, qui se met lui-même en scène en tant que biographe, propose une remise en question radicale du genre biographique. Ce chapitre tend à montrer que, selon Oster, c'est en éliminant la distinction vie-œuvre et en renonçant à tout idéal d'objectivité que le biographe peut espérer atteindre cette grande vérité intime qui est à son avis la seule qui compte réellement. Cette réflexion permet en somme de montrer qu'une implication subjective de l'auteur aussi affirmée que l'est celle d'Oster permet d'élargir le spectre des préoccupations abordées dans l'œuvre. De cette manière, à travers une réévaluation profonde des présupposés du biographique ainsi que du concept même de vérité, le biographe sort de l'ombre de son grand modèle pour produire une œuvre à part entière. ______________________________________________________________________________

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Dion, Robert
Mots-clés ou Sujets: Oster Daniel 1938-, Biographie, Écrivain, Métafiction, Roman biographique, Subjectivité
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2012 13:36
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:22
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4831

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...