Les récits d'expérience de femmes des Philippines aides familiales à Montréal à la rencontre des narratifs sociaux construits à leur sujet

McClure, Geneviève (2012). « Les récits d'expérience de femmes des Philippines aides familiales à Montréal à la rencontre des narratifs sociaux construits à leur sujet » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Chaque année, plusieurs milliers de femmes philippines participent au Programme des aides familiaux résidants (PAFR), en vertu duquel le gouvernement canadien émet des permis de travail temporaires qui permettent à des personnes qualifiées de travailler comme aides familiales dans des résidences privées où elles doivent obligatoirement résider. De nombreux narratifs sont construits à propos de ces femmes, notamment par les politiques sociales, les recherches menées à leur sujet et les organismes qui cherchent à les rejoindre. Cette recherche de nature qualitative a pour objectif principal de comprendre comment les femmes philippines aides familiales se positionnent socialement autour des narratifs sociaux construits à leur sujet. En nous appuyant sur les écrits de Loseke (2007), nous reprenons l'idée selon laquelle ces narratifs influencent la place qu'occupent ces femmes dans la société. Toutefois, les femmes sont loin d'être passives dans ce processus. Les récits de leur expérience migratoire, abordés à partir du concept de narrative of location (Anthias, 2001, 2002, 2005, 2008), nous permettent de saisir comment elles se positionnent autour de ces narratifs dans leurs interactions quotidiennes avec différentes personnes dans différents contextes (employeur-e, agent-e d'immigration, intervenant-e, etc.) En ce sens, les récits d'expérience de six femmes philippines aides familiales ont été recueillis. Soumis à une analyse narrative, les récits des femmes ont d'abord permis d'explorer les dimensions relatives à leur parcours migratoire et à la place qu'elles considèrent occuper socialement. Une mise en dialogue de ces éléments avec les concepts théoriques proposés et les différents écrits a permis d'identifier les principaux narratifs sociaux mobilisés dans les récits des femmes et l'utilisation qu'elles en font. Les éléments des récits qui permettent de révéler les narratives of location qui y sont entremêlés ont aussi pu être explorés. Nous avons ainsi découvert qu'en plus de situer les femmes comme actrices dans leur projet migratoire, leur positionnement est révélateur des luttes individuelles et collectives qu'elles mènent dans leurs interactions quotidiennes pour la reconnaissance d'une place à part entière. Ces luttes constituent leur réponse aux sentiments d'exclusion et de discrimination qui résultent des interactions et des échanges auxquels elles participent. Les conclusions de la recherche amènent aussi à réfléchir à l'attention portée dans l'intervention sociale aux narratifs que les personnes visées par l'intervention construisent à propos de leur propre situation ou de leurs problèmes, de même qu'aux narratifs que véhiculent les intervenant-es. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : femmes immigrantes, positionnement social, récits d'expérience, narratifs sociaux.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Harper, Elizabeth
Mots-clés ou Sujets: Analyse narrative, Auxiliaire familiale et sociale, Histoire de vie, Immigrante philippine, Immigration, Relations sociales, Statut social, Travailleuse étrangère, Montréal (Québec)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2012 12:46
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4864

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...