UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  Description métallogénique, métamorphique et morphologique du gîte magmatique de nickel, cuivre, cobalt, platine et palladium Nisk-1, situé dans la Bande du lac des Montagnes, de la Ceinture de Nemiscau sur le territoire de la Baie James

Description métallogénique, métamorphique et morphologique du gîte magmatique de nickel, cuivre, cobalt, platine et palladium Nisk-1, situé dans la Bande du lac des Montagnes, de la Ceinture de Nemiscau sur le territoire de la Baie James

Vallée, Matthieu (2012). « Description métallogénique, métamorphique et morphologique du gîte magmatique de nickel, cuivre, cobalt, platine et palladium Nisk-1, situé dans la Bande du lac des Montagnes, de la Ceinture de Nemiscau sur le territoire de la Baie James » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de la terre.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
17Mb

Résumé

Ce mémoire de maîtrise consiste en une étude sur le gîte magmatique de nickel-cuivre-cobalt-platine-palladium Nisk-1, anciennement Lac Levac, qui était la propriété de Golden Goose Resources Inc. lors du début de cette maîtrise et appartient maintenant à Nemaska Exploration. Le gîte se situe dans la Bande du lac des Montagnes à la Baie James, une bande d'origine volcano-sédimentaire qui fait un lien entre la Ceinture de Nemiscau et la Sous-Province de l'Opinaca. Le gîte se compose de sulfures massifs à disséminés qui se situent près de, ou au contact entre, deux roches ultramafiques différentes. Les sulfures sont associés au sommet actuel de la péridotite serpentinisée noire, qui se trouve en profondeur dans les forages. Nous avons pour hypothèse de départ que ces deux unités ultramafiques constituaient deux coulées séparées et que le sommet originel est renversé, ce qui placerait les sulfures à la base originelle de la péridotite serpentinisée noire. Pour la provenance des sulfures, nous avons posé comme hypothèse qu'ils provenaient de la saturation en soufre de la péridotite serpentinisée noire par l'assimilation des roches sédimentaires dans lesquelles elle s'est mise en place. Nous avons effectué des analyses de lames minces polies, au microscope optique et au MEB, des analyses statistiques, des modèles tridimensionnels des lithologies et des métaux et des analyses « roche totale » des roches ultramafiques. Les roches ultramafiques de Nisk-1 montrent une contamination par les roches de la croûte, et la péridotite serpentinisée noire montre une perte de nickel, ce qui constitue un indice d'association avec des sulfures. La polarité est inversée, et les roches ultramafiques représentent probablement des coulées ou intrusions provenant de la fusion fractionnée d'une plume mantellique. Les contrôles structuraux de mise en place des sulfures ne sont pas apparents, mais il y a des indications de mouvement dans ces sulfures. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : gîte de nickel, komatiite, Bande du lac des Montagnes, Nisk-1, Baie James.

Type de document : Mémoire accepté
Directeur de thèse : Goulet, Normand
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Mots-clés : Géologie, Gisement de nickel, Komatiite, Baie James (Ont. et Québec), Gîte Nisk-1
Unité d'appartenance : Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Code ID : 4891
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 21 sept. 2012 16:14
Dernière modification : 21 sept. 2012 16:14

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...