De l'interphone à internet : les alertes et la communication en situation d'urgence dans une société de risques et de réseaux

Bérubé, Pierre (2012). « De l'interphone à internet : les alertes et la communication en situation d'urgence dans une société de risques et de réseaux » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (31MB)

Résumé

Les événements dramatiques vécus sur plusieurs campus universitaires et collégiaux, dont notamment au collège Dawson en 2006 et à l'université Virginia Tech en 2007, ont mis en lumière la très grande importance du téléphone portable comme outil de communication en pareille situation d'urgence, notamment pour les étudiants et leurs proches. Cette recherche s'intéresse à tous les membres de la collectivité universitaire, cherchant à mieux connaître leurs moyens de communication et leurs attentes en matière d'alerte en diverses situations. Elle porte une attention particulière à l'adoption et aux usages des nouveaux outils de communication que sont les téléphones portables, réguliers et intelligents. L'étude démontre que les sirènes et haut-parleurs demeurent considérés comme les voies privilégiées d'alerte pour les situations imminentes et représentant un danger élevé, tel que les incendies, les déversements de produits toxiques ou les agressions armées. Elle a cependant permis de dépeindre deux types de comportements et d'attentes en matière de communication pour diverses situations d'urgence. Le personnel et les cadres, que nous avons qualifié de "sédentaires", misent surtout sur des outils de communication fixes comme l'ordinateur ou le téléphone de bureau, et notamment sur les courriels pour plusieurs types de messages d'alerte. Les étudiants, que nous avons qualifié de "nomades", misent majoritairement sur le téléphone portable et favorisent nettement l'utilisation de messages textes ou SMS pour plusieurs types d'alertes, même parmi les plus dangereux. Les enseignants constituent un troisième groupe, leurs comportements et attentes se rapprochant de l'un ou de l'autre pôle selon la situation. La majorité des répondants à notre questionnaire, peu importe le statut, s'est dite intéressé à s'inscrire à un système d'alerte venant de l'université et diffusé sur téléphone cellulaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : alerte, communication, risque, urgence, téléphone mobile.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Harvey, Pierre-Léonard
Mots-clés ou Sujets: Établissement d'enseignement, Communication, Gestion des situations d'urgence, Téléphone cellulaire
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 oct. 2012 13:38
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4989

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...