La co-configuration intra-organisationnelle d'une technologie à code source ouvert en tant que lien entre son développement et ses usages: le cas de Moodle dans une université québécoise

Bonneau, Claudine (2012). « La co-configuration intra-organisationnelle d'une technologie à code source ouvert en tant que lien entre son développement et ses usages: le cas de Moodle dans une université québécoise » Thèse. Montréal, Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication, 343 p.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

De 2006 à 2010, nous avons étudié le cas d’une université québécoise ayant implanté Moodle, une plateforme en ligne d’apprentissage. Celle-ci permet aux enseignants de créer un espace personnalisé sur Internet destiné à diffuser des ressources numériques à leurs étudiants, à interagir avec ceux-ci et à les faire participer à des activités d’apprentissage. Alors que plusieurs études se sont déjà penchées sur le potentiel pédagogique de ce type de technologie, nous l’avons plutôt abordé en tant qu’outil de travail des enseignants, en nous intéressant à l’émergence d’un processus de co-configuration dans un contexte où l’organisation implante et supporte à l’interne une technologie open source. Contrairement aux méthodologies de design participatif ou de développement logiciel itératif qui se préoccupent de l’implication des usagers dans les phases antérieures de la conception, les pratiques de co-configuration que nous décrivons concernent un produit existant qu’on adapte localement après son implantation. L'accessibilité au code source de Moodle ainsi que les échanges mutuels entre les développeurs et les usagers permettent à l'organisation utilisatrice de personnaliser l’outil tout au long de sa durée de vie, et non seulement lors de périodes circonscrites de design et de conception. Les problèmes rencontrés par les enseignants constituent donc le point de départ temporel de leurs interactions avec les développeurs à l’interne. Les usages en contexte réel de travail révèlent à la fois certaines structures organisationnelles difficilement perceptibles aux développeurs avant l’implantation et rendent plus visibles les pratiques hétérogènes des enseignants. En accroissant la capacité d’action des développeurs, l’accès au code source du logiciel crée un contexte plus favorable à la prise en compte des demandes des usagers, puisque les développeurs peuvent « localiser » plus facilement les problèmes rencontrés en allant regarder comment le logiciel a été programmé et comment il pourrait être modifié pour mieux répondre à leurs besoins. Le caractère incrémental des modifications apportées localement à Moodle fait en sorte que les développeurs puissent accommoder certains besoins très spécifiques - voire uniques - tout en s’assurant de répondre aux besoins de la majorité, en plus d’assurer la compatibilité entre la version locale et la version officielle du logiciel. D'un point de vue conceptuel, nous avons mobilisé la théorie de l'activité en tant que cadre d’analyse (Engeström, 1987). La théorie de l’activité considère le changement comme un processus de résolution de contradictions, c’est-à-dire une séquence d’événements autour desquels s’articule la transformation des pratiques. Les différents niveaux de contradiction permettent de mieux saisir les liens entre les nouveaux patterns d’interaction et les pratiques institutionnalisées, de même que les implications des changements pour les systèmes d’activité voisins.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Directeur de thèse: Proulx, Serge
Mots-clés ou Sujets: co-configuration, open source, organisation, usages des technologies
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Claudine Bonneau
Date de dépôt: 19 oct. 2012 12:26
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4992

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...