L'impact de l'immigration sur les salaires

Blouin, Nicolas-Pierre (2012). « L'impact de l'immigration sur les salaires » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Ce mémoire examine les impacts de l'immigration sur les salaires des natifs. Pour ce faire, il pose d'abord un regard sur l'immigration à l'échelle internationale. Il cherche ensuite à dresser un portrait fiable de la situation actuelle de l'immigration au Canada. Il examine le flux migratoire en considérant les pays d'origine de ces immigrants et leur province ou le territoire d'accueil. Il expose ensuite un modèle théorique proposé par Borjas afin d'expliquer les motivations qui poussent des individus à vouloir émigrer. Puis, il étudie les différentes approches proposées par des chercheurs afin d'isoler les impacts de ces migrations sur le marché du travail. Ces approches sont les études en coupes (« Cross Market approach »), les expériences naturelles et les études longitudinales. Les difficultés de mesurer les effets de l'immigration sur les salaires découlent en partie des variables non observables qui peuvent être corrélées à la fois avec la variable indépendante et le terme d'erreur. Pour quantifier ces effets sur les salaires des natifs du pays d'accueil, ce mémoire propose d'isoler les travailleurs dans des groupes distincts. Ces groupes sont répartis en fonction de leur expérience, de leur éducation et de leur secteur industriel. Ainsi, les natifs ne sont en concurrence qu'avec les immigrants de leur propre groupe. L'étude utilise les données accessibles du questionnaire long des recensements du Canada pour les années 1981 à 2001. En estimant un modèle de régression par moindres carrés ordinaires, il a été trouvé qu'une augmentation de 10 % de la force de travail n'a pas d'effet significatif sur les salaires des natifs. Ce résultat est contraire à ce qui est généralement trouvé par la littérature économique. Ce résultat peut s'expliquer parce que le Canada est très sélectif dans le choix de ses immigrants économiques puisqu'il privilégie des immigrants bilingues avec une forte scolarité. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : immigration, salaire, Canada, marché du travail, productivité

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Connolly, Marie
Mots-clés ou Sujets: Immigrant, Immigration, Impact sur le salaire, Marché du travail, Canada
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 oct. 2012 13:28
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/4998

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...