La dénationalisation tranquille : essai sur la reconstruction de la conscience historique québécoise depuis 1995

Bock-Côté, Mathieu (2007). « La dénationalisation tranquille : essai sur la reconstruction de la conscience historique québécoise depuis 1995 » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (26MB)

Résumé

La désacralisation de la référence nationale depuis un quart de siècle a rattrapé toutes les sociétés occidentales qui sont désormais sommées de se convertir au modèle de la société multiculturelle. Une série de questions nouvelles se sont ouvertes dans la conscience occidentale qui problématise ses appartenances fondatrices et défini de manière critique son rapport à l'histoire, autrefois central dans la mise en scène de la collectivité sous la forme d'un monde commun. Désormais, l'histoire sera le lieu d'une critique à partir de laquelle on discutera des fondements même de la collectivité, l'historiographie s'ouvrant aux considérations politiques en se présentant comme domaine de redéfinition de l'identité collective. Depuis la défaite référendaire de 1995, la société québécoise est rattrapée par ce questionnement comme on a pu le voir avec le débat sur la métamorphose du nationalisme québécois où la réécriture de l'histoire était au centre de la polémique. Parmi les grands historiens du Québec contemporain, Gérard Bouchard a proposé ainsi de décentrer radicalement la conscience nationale du collectif francophone à partir duquel elle s'était déployée. Jocelyn Létourneau a quant à lui invité la société québécoise à dénationaliser sa représentation d'elle-même quitte à la normaliser dans les paramètres durables et souhaitables de la fédération canadienne. Il n'en demeure pas moins qu'une historiographie populaire préserve une forte représentation du Québec plus conforme au discours traditionnel d'un nationalisme majoritaire tel qu'il représente encore la disposition identitaire dominante de la société québécoise. Dans ce mémoire, nous étudierons le processus de reconstruction de la conscience nationale québécoise selon la nouvelle éthique post-nationale tout en nous intéressant aux limites d'une telle entreprise lorsqu'elle se confronte à la résilience de la conscience nationale telle qu'elle s'exprime dans les classes moyenne et populaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : historiographie, multiculturalisme, nationalisme, Québec

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Mots-clés ou Sujets: 1990-1999, 2000-2009, Ethnicité, Historiographie, Identité nationale, Mémoire collective, Multiculturalisme, Nationalisme, Québécois, Question québécoise, Société multiculturelle, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 déc. 2012 14:01
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5021

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...