Ouverture au monde, à la diversité et aux différences : analyse de discours sur le travail social international d'une formation universitaire en travail social au Québec

Caron, Laurence (2012). « Ouverture au monde, à la diversité et aux différences : analyse de discours sur le travail social international d'une formation universitaire en travail social au Québec » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Cette recherche s'intéresse à la pratique du travail social international (TSI) et notamment aux différents discours qui la construisent. En s'appuyant sur le modèle dynamique de Healy (2005) permettant de soulever les différentes composantes qui interviennent dans les contextes d'intervention en travail social, cette étude se penche sur la formation universitaire en TSI, incluse dans les bases formelles de la pratique (Healy, 2005). Le contexte spécifique dans lequel s'insère le TSI est caractérisé par des rencontres interculturelles ce qui soulève le problème d'ethnocentrisme dans les pratiques discursives en TSI. L'objectif de cette recherche est donc de décrire la pratique du TSI en relevant les différents types et genres de discours ainsi que les éléments discursifs utilisés dans la construction de l'Autre. Par un cadre théorique issu des théories postcoloniales et de l'approche interculturelle, la recherche propose une analyse de discours sur les documents présentés dans le cadre des cours du baccalauréat en travail social de l'École de travail social de l'UQAM impliquant les questions interculturelles avec ou sans volet international. Les résultats montrent la présence de deux types de discours, soit les récits et les discours, et de plusieurs genres de discours, soit sociopolitique, historique, psychologique, juridique et gestionnaire ainsi que le discours d'expert et de professionnel, interculturel et sur le développement. Deux groupes d'éléments discursifs dans la construction de l'Autre ont été soulevés, certains faisant obstacle à la rencontre interculturelle et d'autres qui tendent à la favoriser. Ceci permet d'aborder les enjeux qui concernent les processus de catégorisation et notamment le débat en travail social qui oppose des visions issues du paradigme moderne et celles du paradigme postmoderne. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Pratique du travail social international, discours, théories postcoloniales, approches interculturelles.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Jochems, Sylvie
Mots-clés ou Sujets: Aide internationale, Altérité, Analyse du discours, Enseignement universitaire, Ethnocentrisme, Formation professionnelle, Interculturalisme, Postcolonialisme, Pratique professionnelle, Travail social, Travailleur social, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 déc. 2012 13:44
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5040

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...