L'expression de la transitivité en itivimiut

Carrier, Julien (2012). « L'expression de la transitivité en itivimiut » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

L'alignement morphosyntaxique des dialectes de la langue inuite est du type ergatif, et il est intéressant de noter qu'il existe un syncrétisme morphologique parfait entre les constructions génitives et ergatives lorsque l'objet de ces dernières est à la troisième personne (du singulier ou du pluriel). De plus, à l'exception des constructions passives, il y a dans la langue deux types de constructions syntaxiques qui expriment sémantiquement un agent et un patient : les constructions ergatives et les constructions antipassives. Récemment, plusieurs linguistes ont relevé une transition vers l'accusativité dans les dialectes inuktitut, où la construction antipassive est en train de devenir la construction transitive de base (Johns, 1999, 2001, 2006 et 2012; Spreng, 2005 et 2012; Allen, à paraître). L'étude de la transitivité dans les dialectes inuktitut est donc digne d'intérêt à plusieurs égards. La transitivité est une notion centrale en linguistique, mais sa manifestation dans les langues est loin d'être uniforme. L'étude des langues plus exotiques a justement aidé à en formuler une nouvelle définition typologique, qui traite les différentes constructions des langues selon un continuum de transitivité à partir de traits formels et sémantiques (Hopper & Thompson 1980; Tsunoda 1985; Kittila 2002; Naess 2007). Ce mémoire adoptera cette approche de la transitivité, et se penchera sur l'analyse de son expression en itivimiut, qui est un sous-dialecte inuktitut du Nunavik et sur lequel aucune étude récente n'a porté. L'analyse visera à rendre compte aussi bien des caractéristiques des constructions transitives en itivimiut d'un point de vue synchronique que des changements qui s'y sont produits récemment. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : itivimiut, inuktitut, alignement morphosyntaxique, transitivité, langues eskimo-aléoutes.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Bouchard, Denis
Mots-clés ou Sujets: Inuktitut (Langue), Itivimiut (Dialecte), Morphosyntaxe, Transitivité (Linguistique)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 janv. 2013 14:33
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5064

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...