La critique nietzschéenne du platonisme

Couture, Louis-Philippe (2012). « La critique nietzschéenne du platonisme » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

L'idée de départ de ce mémoire nous vient en fait d'Heidegger qui écrivait, à propos de Nietzsche, que « sa proposition [selon laquelle] la vérité est l'erreur et l'erreur est la vérité ne peut se comprendre qu'à partir de sa position fondamentale à l'égard de la philosophie occidentale depuis Platon, [et que], dès que l'on a compris cela, l'accent d'étrangeté de cette proposition s'atténue quelque peu » (Nietzsche I, p.35). Or, sans souscrire à l'interprétation heideggérienne qui présente le projet nietzschéen comme l'achèvement de la métaphysique occidentale, nous lui emprunterons simplement l'idée que dans la critique du platonisme que propose Nietzsche, c'est en quelque sorte toute sa relation équivoque avec la tradition philosophique en général qui se manifeste et trouve un moyen d'expression. Aussi, notre idée sera que cette critique du platonisme et son évolution représentent une clé de lecture importante, qui peut certainement enrichir nos perspectives sur l'ensemble de l'entreprise philosophique nietzschéenne. Notre idée sera donc, dans un premier temps, de retracer l'évolution de la pensée de Nietzsche, à partir de ses premiers écrits jusqu'à ceux de la maturité, mais en insistant sur le rapport qu'elle entretient avec l'évolution de sa conception du platonisme. Nous tenterons, en fait, de reconstruire cette évolution à travers les mentions directes à la pensée de Platon qui, d'un bout à l'autre, jalonnent son œuvre. Ainsi, notre approche sera d'abord chronologique, et nous présenterons les différents textes, publiés ou non, selon leur datation. Ceci donne l'avantage de permettre une certaine systématisation dans la présentation de l'évolution d'une philosophie qui, au fond, pour reprendre une expression d'Angèle Kremer-Marietti, se fait de manière totalement labyrinthique. Mais, cette approche chronologique n'étant qu'un outil de systématisation qui nous servira de point de départ, nous n'hésiterons pas à enrichir la discussion en utilisant des textes d'autres périodes lorsque ceux-ci semblent nous ramener précisément en un même point du labyrinthe nietzschéen. ______________________________________________________________________________

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Aumètre, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Nietzsche Friedrich Wilhelm 1844-1900, Platon, Philosophie, Platonisme
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 janv. 2013 13:03
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5131

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...