La préférence pour des joueurs de provenance locale dans la Ligue Nationale de Hockey

Fortin, Patrick (2012). « La préférence pour des joueurs de provenance locale dans la Ligue Nationale de Hockey » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Depuis longtemps, plusieurs acteurs de l'industrie du sport au Québec se sont penchés sur la question de la sous-représentation des Québécois dans la Ligue Nationale de Hockey. Ce sujet a fait couler beaucoup d'encre dans les médias québécois, car il intéresse un grand nombre d'individus. Contrairement aux théories qui attribuent cette sous-représentation à une discrimination envers les Québécois, nous croyons que cette sous-représentation est plutôt causée par une préférence pour des joueurs de provenance locale. De plus, puisque le nombre d'équipes varie selon les régions et sachant que l'ouest est composé de trois équipes contre une seule pour le Québec, il devient normal que la demande pour des joueurs de l'ouest soit plus élevée que la demande pour des joueurs québécois. Notre étude empirique s'appuie sur les données du repêchage de la LNH, à partir de la période commençant en 1970 se terminant en 2011. Ces données nous ont permis de découvrir des signes de discrimination favorable envers les joueurs de provenance locale dans la LNH. Pour ce faire, nous avons catégorisé chacun des neuf mille six cent soixante-huit joueurs repêchés selon leur provenance et nous avons fait de même pour les trente-neuf équipes qui ont évolué durant cette même période. Nous avons ensuite comparé le taux de joueurs de provenance locale pour chacune des régions d'où proviennent les équipes. Nous avons constaté que les équipes en provenance du Québec possèdent l'écart le plus élevé entre le pourcentage de joueurs locaux choisis lors des repêchages par rapport à la représentation des joueurs québécois dans le reste de la LNH. Effectivement, les résultats obtenus indiquent qu'il y aurait un écart de cent-treize pour cent pour les équipes du Québec alors, qu'en moyenne, pour les autres régions de la LNH, les écarts tournent autour de vingt pour cent. Par ailleurs, à l'aide d'hypothèses en lien avec le nombre de joueurs disponibles par province, nous démontrons que les joueurs provenant de l'OHL sont surreprésentés par rapport à ceux provenant du Québec. Nous terminons notre étude en régressant le rang auquel les joueurs de Club de hockey Canadien furent repêchés en tenant compte de leur taille, de leur poids et, à l'aide d'une variable binomiale, nous comptons démontrer que le coefficient de l'origine est significatif. Le coefficient obtenu est -23,7196 et la valeur P ainsi que la statistique T nous permettent de rejeter l'hypothèse nulle. Donc, les joueurs locaux seraient sélectionnés plus tôt lors des repêchages de la LNH. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : économie, discrimination, LNH, joueur, francophone, sport, hockey, provenance

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Merrigan, Philip
Mots-clés ou Sujets: Ligue nationale de hockey, Aspect économique, Discrimination, Francophone, Joueur de hockey, Provenance (Géographie), Québécois
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 28 janv. 2013 15:21
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5151

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...