Information, trust, and social cohesion in an environmental conflict related to a wind farm project in Québec (Canada)

Maillé, Marie-Ève (2012). « Information, trust, and social cohesion in an environmental conflict related to a wind farm project in Québec (Canada) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

S'appuyant sur une étude de cas d'un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec (Canada), cette recherche doctorale traite : 1) des stratégies de diffusion de l'information utilisées par le promoteur et de la façon dont les gens ont réagi à cette information; 2) des différents profils de recherche d'informations des acteurs impliqués et du rôle de la confiance et de la défiance dans la diffusion de l'information; et 3) des changements apportés à la structure sociale de la communauté concernée par le conflit, notamment la détérioration et l'intensification des relations sociales entre les acteurs les plus impliqués. La méthodologie de recherche mixte inclut une revue de la documentation, de l'observation notamment lors d'événements publics, des entrevues semi-structurées et des questionnaires sociométriques auprès de 93 individus impliqués dans le processus officiel de consultation du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). L'échantillon est constitué de 74 opposants au projet et de 19 partisans. Le travail de terrain a eu lien entre les mois d'août 2009 et mai 2010. La première partie de la recherche vise à répondre aux trois questions suivantes : qui est informé du projet, quand ces gens le sont-ils, et comment cette diffusion influence-t-elle l'émergence et le développement d'un conflit? La littérature scientifique relevait déjà que, lorsqu'un conflit environnemental survient, l'information à laquelle les gens ont accès influence grandement le développement du conflit. Les principaux résultats de recherche montrent que le promoteur a fait des choix stratégiques concernant la diffusion de l'information (confidentialité, exclusion de certains acteurs - notamment les citoyens -, rumeurs, etc.) qui ont contribué à faire émerger une opposition dans les dernières étapes de développement du projet éolien. De plus, la sensibilisation de la population par rapport au projet éolien a été lente, en partie parce que la nouvelle du projet s'est répandue lentement dans la communauté et parce que plusieurs personnes refusaient de croire qu'un tel projet pouvait être réalisé dans leur environnement. La deuxième partie de la recherche vise à répondre aux deux questions suivantes : qui sont les sources d'information des gens et en qui n'ont-ils pas confiance pour la diffusion d'information pertinente? Selon la littérature scientifique, les communautés concernées par un projet de développement font souvent preuve d'un manque de confiance envers les promoteurs et les décideurs. Les principaux résultats de recherche ont révélé que les partisans et les opposants présentaient des différences importantes dans leur profil de recherche d'informations, et ce, quant à l'accès à des acteurs en position de pouvoir, mais également quant à la quantité et à la diversité de leurs sources d'information. Les opposants et les partisans faisaient preuve d'une grande confiance envers les membres de leur groupe, mais la défiance à l'égard de l'autre groupe était aussi très importante, particulièrement pour les opposants envers les partisans. La suspicion a servi de stratégie pour discréditer les adversaires qui étaient perçus comme indignes de confiance. La troisième partie de la recherche vise à évaluer la division sociale dans la communauté concernée par le projet éolien. Cette division sociale avait été observée par le BAPE, mais n'avait pas été évaluée. Le conflit a suscité la détérioration de trois relations par participant en moyenne, ce qui inclut aussi la détérioration de certains liens forts. Avant le conflit, les participants à la recherche étaient liés en moyenne par 14,5 relations. La détérioration concerne presque exclusivement des relations entre opposants et partisans, confirmant du même coup la division sociale. De plus, le conflit a provoqué une diminution de l'entraide entre les citoyens et le projet éolien était un sujet tabou dans plusieurs lieux centraux pour cette communauté rurale. Par ailleurs, le conflit a aussi contribué à créer de nouvelles relations (en moyenne 5 par participant) et à intensifier positivement certaines relations préexistantes. À travers les relations nouvelles et préexistantes, le conflit a suscité une importante quête de soutien social, mais aussi le recours à différentes stratégies d'adaptation pour gérer le stress. Certaines de ces stratégies peuvent être considérées comme négatives et pourraient être liées à la perception d'un soutien social inapproprié. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Source d'information, Confiance, Division sociale, BAPE, Énergie éolienne

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Saint-Charles, Johanne
Mots-clés ou Sujets: Québec (Province) Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, Confiance du public, Cohésion sociale, Enquête environnementale, Parc d'éoliennes, Participation communautaire, Source d'information
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 avr. 2013 18:33
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5178

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...