Construction identitaire dans Self, de Yann Martel : entre l'homme, la femme et l'écrivain

Archambault, Joannie (2012). « Construction identitaire dans Self, de Yann Martel : entre l'homme, la femme et l'écrivain » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Le premier roman de Yann Martel, Self, offre le récit d'un personnage dont les chocs traumatiques rencontrés au cours de sa vie l'entraînent dans deux métamorphoses importantes, le faisant ainsi passer d'homme à femme, puis de femme à homme. Ces transformations ont notamment pour conséquence de l'entraîner dans un long apprentissage au cours duquel il tente de résoudre le conflit identitaire qui l'anime et qui met en opposition l'être d'une chose et la fonction qui la représente, reprenant en cela le concept d'être et de fonction de Heidegger. Le mémoire se donne pour objectif de retracer les différentes ramifications entourant cette quête identitaire du personnage, dont les principaux axes sont l'identité sexuée et l'identité d'écrivain. L'identité sexuelle du personnage sera analysée plus particulièrement dans une optique amoureuse. C'est effectivement à travers ses différentes relations qu'il en vient à compléter son apprentissage et à acquérir un nouveau savoir nécessaire à la poursuite de ses objectifs, notamment pour pouvoir assumer sa fonction d'écrivain. Les théories sur le genre de Judith Butler nous permettront d'appuyer notre réflexion sur la construction d'une identité genrée dans le texte. Le deuxième paradigme du conflit s'incarne dans l'identité d'écrivain que s'évertue à construire le personnage. Celle-ci sera mise en parallèle avec l'identité genrée, qui constituera tantôt favorable, tantôt défavorable à sa condition. L'analyse de la forme du texte, qui subit des métamorphoses au même titre que le personnage, nous permettra d'émettre une conclusion éclairée sur la résolution du conflit. L'expérimentation par le corps permet au personnage de mieux approfondir le conflit qui l'anime en cherchant à savoir lequel, de l'être ou de la fonction, domine dans l'identité du sujet. Plus précisément, entre la femme et l'écrivain, lequel a le dessus dans l'expression de son identité? L'issue de l'analyse révélera une mise en échec de l'écrivain, qui ne peut survivre au destin tragique qui guette la femme constamment rattrapée par son sexe. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Yann Martel, Self, métamorphose, apprentissage, identité, conflit identitaire, écrivain, gender.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Chassay, Jean-François
Mots-clés ou Sujets: Martel Yann 1963-, Martel Yann 1963- Self, Crise d'identité, Écrivain, Genre, Identité (Psychologie), Identité sexuelle
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 avr. 2013 18:16
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5197

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...