L'influence de la forme typographique sur l'accès au lexique mental : la police de caractères dans une tâche de catégorisation

Bardissy, Farah (2012). « L'influence de la forme typographique sur l'accès au lexique mental : la police de caractères dans une tâche de catégorisation » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Ce travail de recherche suppose qu'il existe un effet de la forme typographique du mot sur son traitement. C'est pourquoi nous proposons une étude empirique qui défend l'hypothèse holistique de la reconnaissance des mots. Cette hypothèse suppose un accès direct vers le lexique mental lors de la lecture. Aussi avons-nous voulu observer les effets de la police de caractères et ceux de la catégorie sémantique des items puis les interactions entre les propriétés allusives des polices de caractères et les propriétés sémantiques des mots en reprenant l'étude de Lewis et Walker (1989). Dans une étude préliminaire, les participants ont été soumis à une tâche d'évaluation de mots présentés hors contexte et de listes typographiques, afin d'objectiver, d'une part, les propriétés allusives des polices de caractères et d'autre part, les propriétés sémantiques des mots choisis pour l'expérimentation. Les résultats indiquent que les participants s'accordent tant sur les propriétés transmises par les polices, ce qui démontre leur nature allusive, que sur les propriétés sémantiques des items. Les items ont ensuite été employés dans une tâche de catégorisation. Chaque mot a été présenté dans deux polices qui possédaient des propriétés congruentes ou non congruentes avec celles de l'item. Les sujets ont répondu en considérant les items comme étant soit lourds ou légers, et soit lents ou rapides. Les résultats indiquent clairement une influence de la typographie sur les temps de réponse, attestant ainsi de son action sur le traitement des mots. La police de caractères influence donc l'accès vers le lexique mental. Les résultats révèlent également un effet de la catégorie sémantique des mots sur leur traitement. Ainsi, la catégorie sémantique des animaux favorise un traitement plus rapide vers le lexique mental que celle de véhicule. Toutefois, les résultats ne révèlent aucune interaction entre les codes typographique et sémantique. L'absence notable d'interaction entre ces variables nous conduit à réfuter l'existence éventuelle d'un effet d'interférence liée à la congruence typographique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : lexique mental, polices de caractères, congruence typographique, psycholinguistique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Foucambert, Denis
Mots-clés ou Sujets: Catégorisation, Influence, Police de caractères, Reconnaissance des mots, Sémantique, Psycholinguistique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 avr. 2013 15:47
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5215

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...