L'influence de la psychologie de la forme et de l'idéalisme transcendantal sur l'interprétation du noème perceptif par A. Gurwitsch

Auger, Louis-Philippe (2012). « L'influence de la psychologie de la forme et de l'idéalisme transcendantal sur l'interprétation du noème perceptif par A. Gurwitsch » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Ce projet de recherche entend présenter les enjeux entourant un débat relatif à l'interprétation du noème perceptif dans la phénoménologie husserlienne. Sans prétendre épuiser les tenants et aboutissants d'un tel débat, l'objectif poursuivi dans le contexte actuel consiste plutôt à exposer l'opposition qui se dessine entre deux courants qui ont marqué l'orientation des commentaires portant sur cette notion centrale de la théorie de l'intentionnalité phénoménologique. Cette opposition relève de la confrontation entre les interprétations de A. Gurwitsch et de D. Føllesdal. Tandis que le premier s'inspire de l'idéalisme transcendantal des Idées directrices, le second prend appui sur le réalisme exposé dans les Recherches logiques. Cette confrontation a donné lieu à de vives réactions et l'état actuel de la situation semble avoir donné raison à l'interprétation de Føllesdal. Néanmoins, certains commentateurs reconnaissent que quelques rapprochements sont possibles entre ces deux lectures, en dépit de leurs postulats fondamentaux qui restent irréconciliables. Parmi ces commentateurs ayant dicté en grande partie la direction des discussions subséquentes, il importe de mentionner H. Dreyfus et D. Woodruff Smith. Dans cette optique, ce projet de recherche aura pour tâche de présenter en un premier temps les principales thèses mises de l'avant par Gurwitsch et Føllesdal vers la fin des années 1960 afin de bien saisir la nature du rapport ambigu entre leurs postulats respectifs. Il sera ensuite question de la manière dont le débat s'est cristallisé à compter des années 1970 suite à la présentation qu'en font Dreyfus et W. Smith. Compte tenu de l'issue de cette confrontation, qui favorise maintenant la lecture défendue par Føllesdal, le dernier chapitre tâchera de repositionner la lecture de Gurwitsch dans son contexte d'origine afin de saisir à la fois les sources de son interprétation et les raisons suivant lesquelles cette lecture possède encore aujourd'hui une certaine valeur heuristique pour l'interprétation de ce concept central de la phénoménologie husserlienne qu'est le noème et, plus précisément, le noème perceptif. ______________________________________________________________________________

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Fisette, Denis
Mots-clés ou Sujets: Føllesdal Dagfinn 1932-, Gurwitsch Aron 1901-1973, Husserl Edmund 1859-1938, Intentionnalité, Noème (Philosophie), Phénoménologie, Philosophie, Théorie de la forme (Topologie)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 juill. 2013 15:06
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:25
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5342

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...