Enjeux actuels de l'installation au Québec : l'exposition comme pratique renouvelée de l'installation chez BGL

Chevrette, Philippe (2013). « Enjeux actuels de l'installation au Québec : l'exposition comme pratique renouvelée de l'installation chez BGL » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Le présent mémoire effectue un retour sur les usages du terme « installation » et porte sur les enjeux liés à sa pratique en ce début du XXIe siècle. Devant l'ampleur de la tâche que représente l'analyse de l'ensemble des productions artistiques faisant partie du champ contemporain de l'installation, nous avons dû concentrer notre recherche sur deux œuvres qui semblent selon nous représentatives des enjeux actuels. Ainsi, notre recherche porte sur deux installations, Postérité (2009) et Le Discours des éléments (2006), réalisées par BGL, un collectif d'artistes québécois composé de Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière. La pratique de l'installation nous impose de nous interroger sur les enjeux qu'elle soulève, puisqu'elle fait partie depuis quelque trois décennies de la pratique courante des artistes, et qu'elle a forcément changé. Les œuvres d'installation s'intègrent donc à de nombreuses collections et posent aux musées le problème fort actuel de la réexposition. Par ailleurs, il semble nécessaire de renouveler le questionnement quant à l'utilisation qui est faite du terme : ce qu'implique son usage, à quoi il réfère et comment il se distingue d'autres expressions. Ainsi, l'objectif du présent mémoire est de démontrer les changements qui se sont opérés dans la pratique de l'installation depuis le milieu des années 1990. Nous proposons ainsi trois types (ou sphères) d'usages du terme « installation » : en tant qu'acte, forme et approche. Ce que nous affirmons ici est alors issu de notre analyse de ces usages et de nos réflexions sur le concept lui-même. Du même fait, nous démontrons par les œuvres de BGL que l'installation en tant qu'« approche » s'approprie les codes muséologiques et que les artistes s'emparent du rôle de commissaire de leurs propres œuvres par l'installation/exposition. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : installation, postmodernisme, BGL, Postérité, Le Discours des éléments, installation et exposition, Wittgenstein, Lesley Johnstone.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Loubier, Patrice
Mots-clés ou Sujets: BGL (Collectif), Installation d'art, Postmodernisme (Art), Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 juill. 2013 15:05
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:25
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5345

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...