L'esprit subjectif chez Hegel : de l'inconscient à la subjectivité contemporaine

Comète, Maxime (2012). « L'esprit subjectif chez Hegel : de l'inconscient à la subjectivité contemporaine » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Ce mémoire s'intéresse à la problématique de l'inconscient dans la Philosophie de l'esprit de G.W.F. Hegel. Plus précisément, la visée de ce mémoire est de proposer, à travers la question de l'inconscient, une interprétation différente de l'esprit subjectif chez Hegel en ses trois moments, soit anthropologique, phénoménologique et psychologique. Si la question de l'inconscient a longtemps été l'apanage de la psychanalyse, de nos jours, cette réalité psychique est généralement admise dans les sciences sociales. Et s'il est vrai que Freud est celui qui, le premier, a permis une meilleure compréhension de l'inconscient et de son rôle dans l'émergence de la conscience, du Moi, et dans la structuration de la subjectivité, nous jugeons néanmoins qu'il serait présomptueux de lui attribuer toutes les découvertes relatives à cette vie ou activité inconsciente de l'âme ou de l'esprit. Face à ce constat, ce mémoire sera pour nous l'occasion de démontrer que bien avant lui, plusieurs philosophes ont su envisager, du moins formellement et sans le nommer explicitement, cette instance psychique échappant à la conscience. Parmi eux, le philosophe G.W.F. Hegel ne fait pas figure d'exception. Par ses considérations portant sur l'âme et le rôle des sensations dans l'émergence du Moi et de la conscience, par sa psychologie des profondeurs saisissant, à travers l'intuition, l'imagination, la représentation et la pensée, les activités inconscientes de l'esprit concourant au développement du Moi, de la conscience et de la subjectivité, nous jugeons que sa Philosophie de l'esprit, notamment la partie concernant l'esprit subjectif, est une œuvre fondamentale pour une compréhension de l'inconscient qui dépasse les strictes limites de la théorie psychanalytique freudienne. Dans une certaine mesure, nous pourrions affirmer que Hegel est l'auteur d'une philosophie qui, au-delà des apories pouvant ressortir d'une mise en confrontation avec la théorie psychanalytique, est la plus susceptible d'apporter une contribution significative à l'œuvre théorique freudienne. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Hegel, Inconscient, Esprit subjectif, Moi, Conscience, Subjectivité, Dialectique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Côté, Jean-François
Mots-clés ou Sujets: Hegel Georg Wilhelm Friedrich 1770-1831, Hegel Georg Wilhelm Friedrich 1770-1831 Encyklopädie der philosophischen Wissenschaften, Aspect anthropologique, Aspect psychologique, Inconscient, Moi, Subjectivité
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 juill. 2013 14:26
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:25
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5363

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...