Interactions quotidiennes et sentiment d'appartenance territoriale dans le récit de personnes immigrantes vivant à Rimouski

Barbeau, Marie-Ève (2013). « Interactions quotidiennes et sentiment d'appartenance territoriale dans le récit de personnes immigrantes vivant à Rimouski » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB)

Résumé

L'accessibilité des moyens de transport entre les territoires et l'essor des technologies de communication virtuelle participent à transformer la nature des interactions quotidiennes des personnes immigrantes de même que le rôle de l'espace dans l'identité. Dans ce contexte, cette recherche s'intéresse à l'expérience des relations interpersonnelles et du sentiment d'appartenance territoriale vécue par des personnes immigrantes habitant en région éloignée au Québec. Notre objectif est de connaître l'articulation entre le sens accordé par les sujets aux interactions interpersonnelles qu'ils vivent au quotidien et la formation, le maintien et la transformation de leur sentiment d'appartenance territoriale. Nous avons demandé à des personnes immigrantes résidant à Rimouski de nous raconter leurs expériences interpersonnelles et d'appartenance. Par la suite, l'analyse thématique des récits de vie de cinq participants nous a permis d'identifier les enjeux et les stratégies relationnelles qui ponctuaient leur identité narrative. Il s'avère que les participants éprouvent un sentiment d'appartenance à des territoires où ils vivent des interactions interpersonnelles épanouissantes qui signifient un « Nous », une communauté dont ils partagent le passé et à laquelle ils souhaitent contribuer dans le futur. Ces Nous correspondent le plus souvent au couple, à la famille, à la culture d'origine ou à la société québécoise, et sont situés à l'intérieur de territoires d'appartenance comme la maison familiale, le pays d'origine, l'Est-du-Québec ou la province québécoise. Le sentiment d'appartenance territoriale émerge de stratégies communicationnelles d'affirmation de soi et de sécurité affective qui favorisent chez les sujets les sentiments d'être chez soi et de s'épanouir dans le chez-nous de leur groupe d'appartenance. Ces résultats nous permettent de proposer des pistes d'intervention interculturelle pour améliorer les stratégies de développement local et de régionalisation de l'immigration. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Interactions quotidiennes, identité narrative, sentiment d'appartenance territoriale, personnes immigrantes vivant en région, Rimouski

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Brouillet, Michèle-Isis
Mots-clés ou Sujets: Immigrant, Identité (Psychologie), Histoire de vie, Relation interpersonnelle, Sentiment d'appartenance, Rimouski (Région)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 12 sept. 2013 14:26
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:25
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5418

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...