Le passage à l'expertise motrice

Ratte, Martin (2013). « Le passage à l'expertise motrice » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (20MB)

Résumé

L'objectif de la présente thèse est d'expliquer le passage de novice à expert en matière d'action motrice. L'expert et le novice basent tous deux leurs actions sur une structure « cognitive ». Dans mon modèle de l'action motrice, la structure « cognitive » de l'expert et la structure « cognitive » du novice partagent les mêmes éléments. Ces éléments sont 1) des perceptions de variables optiques de contrôle, 2) des perceptions d'affordances, 3) des intentions (un plan) et 4) un contrôleur moteur. Dans la première partie de ma thèse, je m'applique à définir ces quatre éléments. Lorsque l'agent passe de novice à expert, ces éléments subissent des changements, et la présente thèse a tenté de défendre ces changements. Ces changements ont pour conditions de possibilité des processus d'apprentissage. Donc, pour défendre ces changements, j'ai tenté, dans la seconde partie de ma thèse, de trouver les processus d'apprentissage qui sont à leur origine. Le premier changement dont il a été question est un changement moteur. Lorsque l'agent est novice, les commandes motrices du contrôleur moteur sont inappropriées, tandis que lorsqu'il est expert, ces commandes motrices sont appropriées. Le mécanisme d'apprentissage dont je me suis servi pour expliquer ce changement a été inspiré par le texte de Ashby, Design for a Brain. Le deuxième changement dont il a été question est un changement perceptuel. Lorsqu'il est novice, l'agent ne perçoit pas les bonnes affordances et les bonnes variables optiques de contrôle, tandis que, une fois expert, il les perçoit. Pour rendre compte de ce changement, je me suis inspiré de l'apprentissage par renforcement tel qu'il a été défini par Sutton et Barto (1998). Le troisième et dernier changement dont il a été question consiste en une diminution du plan. Lors de la diminution du plan, l'agent devient de plus en plus réactif. Ce changement est rendu possible par une « fusion » des politiques perceptuelles. Et, pour être optimale, la « fusion » des politiques perceptuelles doit reposer sur un apprentissage par renforcement, le même que celui qui est à l'origine de notre capacité à percevoir les bonnes affordances et les bonnes variables optiques de contrôle. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Affordance, plan, réactivité, variable optique de contrôle, contrôleur moteur.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Poirier, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Affordance, Apprentissage, Apprenti, Contrôle moteur (Biologie), Expert, Expertise, Perception, Philosophie de l'action, Processus cognitif, Réactivité, Variable optique de contrôle
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 12 nov. 2013 14:50
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:26
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5622

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...