Relations sociales de propriété et clôture sociale : sociologie historique de l'origine du nationalisme polonais dans les partitions prussiennes et autrichiennes

Brière Provencher, Mathieu (2013). « Relations sociales de propriété et clôture sociale : sociologie historique de l'origine du nationalisme polonais dans les partitions prussiennes et autrichiennes » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Le nationalisme est une notion tenue pour acquise et banalisée dans la vie sociale, pourtant ses impacts sont concrets et se manifestent par la séparation des groupes humains entre les membres et les non-membres de la nation. Ces clôtures sociales sont tellement bien installées dans les sociétés qu'il est difficile d'identifier à quel moment elles sont apparues. Des débats de la sociologie historique récente contrastent quant à l'émergence du nationalisme, les principales hypothèses varient de l'époque de la Grèce antique jusqu'à la fin de XIXe siècle. Notre démarche s'inscrit dans un courant moderniste du nationalisme dont les protagonistes affirment son avènement au cours du XIXe siècle. Pour arriver à comprendre les origines sociales du nationalisme polonais, nous aurons recours à la sociologie historique issue de l'école anglo-saxonne du marxisme politique. La théorie de relations sociales de propriété permet de mettre en relief les nombreux événements et conflits contingents qui conditionnent l'émergence du nationalisme en Pologne. Cette recherche se base sur des données secondaires principalement des théories du nationalisme, des travaux d'historiens de la Pologne et de la sociologie historique de l'Europe centrale. Nous affirmons que le nationalisme polonais est le résultat de l'élaboration de nouvelles clôtures sociales lors de la formation de l'État allemand et autrichien et l'avènement du capitalisme en Europe centrale. La perspective comparative permet de conclure sur un ensemble de caractéristiques communes au nationalisme polonais et au nationalisme des États tutélaires, tout en constatant un immense contraste quant aux mécanismes qui conduisent à leur formation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Europe centrale, Brubaker, nationalisme, clôtures sociales, communauté imaginée, relation sociale de propriété, sociologie historique, Pologne, XIXe siècle

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Dufour, Frédérick-Guillaume
Mots-clés ou Sujets: Brubaker Rogers, 19e siècle, Construction de nation, Histoire, Nationalisme, Relation intergroupe, Relations sociales, Sociologie historique, Autriche, Pologne, Prusse (Allemagne)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 déc. 2013 14:09
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:26
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5665

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...