La conservation d'Elephas maximus au Laos : quel rôle pour l'écotourisme?

Boisjoly, Natacha (2013). « La conservation d'Elephas maximus au Laos : quel rôle pour l'écotourisme? » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

L'enjeu que représente la pérennité des populations d'éléphant d'Asie domestique du Laos est caractérisé par une diminution du taux de natalité due aux travaux de débardage. Ces populations pourraient disparaître d'ici 70 ans si des mesures visant à augmenter le taux de reproduction ne sont pas prises. Le présent travail se veut une analyse du réseau d'acteurs qui œuvre pour la conservation d'Elephas maximus (éléphant d'Asie) au Laos. Par ailleurs, la question de recherche à laquelle tentera de répondre ce mémoire est : Par quels dispositifs les promoteurs du système de conservation d'Elephas maximus au Laos parviennent-ils à faire de la reproduction un point de passage obligé dans la résolution de leurs intérêts? Des individus appartenant aux groupes d'acteurs suivant ont été interviewés : ONG, entreprises touristiques, fonctionnaires d'État, vétérinaires, communautés locales et mahouts. Leurs commentaires ont été recueillis à l'aide d'entretiens semi-dirigés soumis préalablement aux normes du Conseil d'éthique de l'Université du Québec à Montréal. Dans le but de trouver des pistes de solution, des liens entre l'écotourisme et la conservation de l'éléphant sont établis. Aussi, le cadre théorique de la sociologie de la traduction élaborée par Michel Cali on sera employé. Suite à l'analyse des dispositifs d'intéressement engagés par l'entité promotrice « ONG » nous observons que des alliances entre les différents groupes d'acteurs profitent à la conservation d'Elephas maximus au Laos. De plus, une conversion des activités de débardage à des activités reliées au tourisme procure de meilleures conditions de vie à l'éléphant domestique. En effet, la prise en charge des éléphants par les entreprises touristiques favorise une gestion du travail mieux adaptée aux animaux et leur fournit des ressources essentielles telles une alimentation équilibrée, des bains quotidiens et des soins vétérinaires. L'écotourisme appliqué à la conservation des éléphants domestiques du Laos laisse entrevoir les possibilités d'un partage culturel entre mahout et visiteurs étranger ainsi que l'empowerment des communautés locales impliquées. Finalement, des recommandations soulignant l'importance d'une coalition entre les divers protagonistes du système et la création de conditions favorables à la reproduction de l'éléphant domestique d'Asie sont émises. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Elephas maximus, Laos, Écotourisme, Reproduction

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Sarrasin, Bruno
Mots-clés ou Sujets: Conservation de la faune, Écotourisme, Éléphant d'Asie, Reproduction animale, Laos
Unité d'appartenance: Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 déc. 2013 14:01
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:26
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5673

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...