Analyse de l'ajustement morphosédimentaire d'une rivière divagante à des travaux d'excavation de sédiments : le cas de la rivière de l'Anse Pleureuse en Gaspésie

Bourdon, Philippe (2013). « Analyse de l'ajustement morphosédimentaire d'une rivière divagante à des travaux d'excavation de sédiments : le cas de la rivière de l'Anse Pleureuse en Gaspésie » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en géographie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

Cette étude vise à documenter, par le biais d'un diagnostic hydrogéomorphologique, la réponse morphodynamique d'une rivière divagante soumise à des travaux d'excavation pour augmenter l'espacement hydraulique et supprimer un banc à proximité d'une traverse de cours d'eau. Notre hypothèse est que les travaux affectent l'équilibre morphologique et, par conséquent, la stabilité du cours d'eau par l'activation des processus tels que l'érosion régressive et progressive. Un suivi topométrique et granulométrique de deux ans a permis de quantifier les ajustements géomorphologiques alors que des analyses historiques ont amené à reconnaître le comportement et la trajectoire hydrogéomorphologique de la rivière. Des évènements en relation avec des perturbations dans le régime sédimentaire ont pu être identifiés. Avec un comblement de 52% de la portion draguée, il appert que le dragage n'a qu'un effet temporaire puisque le comblement de la fosse débute dès le premier évènement morphogène et les formes du lit se rétablissent également selon ce même délai dans la fosse d'excavation. L'impact majeur concerne l'augmentation de l'instabilité du tracé en plan en amont de la zone draguée où l'érosion régressive a provoqué l'enlèvement d'un embâcle de concavité qui protégeait la berge gauche. Il en résulte l'activation de la migration latérale de cette berge qui pourrait devenir problématique pour la sécurité de la route. L'analyse historique a mis en lumière le dynamisme de la rivière, qui se traduit par des pulsations épisodiques de la largeur du chenal dont les variations sont de l'ordre de 10 mètres sur une moyenne de largeur de 25 mètres. Les résultats suggèrent que les travaux de dragage n'ont atteint leurs objectifs que pour une période très courte et que d'autres travaux seront nécessaires. Plus important, les résultats montrent que l'absence de considérations géomorphologiques dans le processus de gestion des cours d'eau amène à réaliser des travaux dont les effets peuvent être non désirés qui rendent caduque l'intervention même. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Dragage, morphodynamique, réponse géomorphologique, transport sédimentaire, trajectoire géomorphologique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Buffin-Bélanger, Thomas
Mots-clés ou Sujets: Dragage, Géomorphologie fluviale, Protection contre les inondations, Sédiment fluvial, Transport des sédiments, Rivière de l'Anse Pleureuse, Morphodynamique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de géographie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mai 2014 17:39
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:27
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5889

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...