La représentation de Manuel Antonio Noriega : une analyse constructiviste de la politique étrangère américaine au Panama (1983-1989)

Bouchard, Pascal (2013). « La représentation de Manuel Antonio Noriega : une analyse constructiviste de la politique étrangère américaine au Panama (1983-1989) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Par le biais d'une approche constructiviste, le mémoire met en lumière la construction de la politique étrangère américaine au Panama sous le règne de Manuel Antonio Noriega entre 1983 et 1989. Contrairement aux approches qui visent à expliquer les causes de la collaboration américano-panaméenne, puis de l'invasion de l'isthme en 1989, l'auteur argue qu'il faut plutôt se poser la question suivante : comment la politique étrangère américaine au Panama a-t-elle été rendue possible sous le régime de Noriega? Pour répondre à cette question, nous nous concentrons sur la représentation qui est faite de Noriega par le gouvernement américain. De l'identité conférée à Noriega émerge la politique étrangère, c'est-à-dire que certaines actions deviennent légitimes, alors que d'autres ne sont pas envisageables. Nous distinguons alors trois phases diverses dans cette représentation de Noriega, avec pour conséquence trois politiques étrangères différentes. Premièrement, Noriega est dépeint comme un allié utile dans la lutte au communisme, ce qui amène une période de collaboration entre l'administration Reagan et le Panama. Parallèlement, les comportements « irritants », du dictateur sont balayés par cette identité. Deuxièmement, à la faveur d'une représentation changeante, notamment en raison du scandale Iran-Contra, Noriega devient davantage un dictateur nuisible. De cette identité découle une politique étrangère où le départ du chef d'État est souhaité sans être pour autant une priorité. Enfin, l'identité de Noriega entre dans une troisième phase où il est dépeint comme un narcotrafiquant et un criminel. Noriega constitue alors un problème qui doit être réglé et qui interpelle la crédibilité de la nouvelle administration Bush. Cette représentation justifie ainsi une politique étrangère musclée et agressive qui culmine par une invasion militaire en décembre 1989. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Manuel Antonio Noriega, politique étrangère des États-Unis, Panama, invasion, Ronald Reagan, George Bush

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: David, Charles-Philippe
Mots-clés ou Sujets: Noriega Manuel Antonio 1934-, 1980-1989, Coopération, Histoire politique, Identité (Psychologie), Intervention militaire, Politique étrangère, Représentation, États-Unis, Panamá
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mai 2014 15:56
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:27
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5897

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...