Socialisation de genre, individualité contemporaine et détresse psychologique chez l'homme

Perron, Cindy (2014). « Socialisation de genre, individualité contemporaine et détresse psychologique chez l'homme » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Alors que plusieurs recherches québécoises font état d'un lien significatif entre la socialisation de genre et la dépression, cette étude vise à saisir la perception que se font les hommes du lien possible entre leur rapport aux normes masculines et une épreuve de détresse psychologique qu'ils ont vécue. Pour ce faire, une méthodologie qualitative basée sur le récit de soi s'inscrivant dans un schème compréhensif a été choisie. Sept participants recrutés par méthode de réseautage et « bouche à oreille » ont réalisé une entrevue semi-dirigée d'une durée variant entre 1h10 et 1h40. Les participants étaient âgés de 26 à 46 ans et détenaient tous un niveau de scolarisation plus ou moins élevé. Au terme de ces entrevues, un portrait du récit de chacun des participants ainsi qu'une analyse transversale effectuée à l'aide du logiciel d'analyse de données MAXQDA ont contribué à présenter les résultats obtenus. Ainsi, les résultats de cette étude révèlent un lien significatif, mais non dominant entre la socialisation de genre et la détresse vécue par les participants. Malgré le fait que les participants ne s'identifiaient pas ou très peu au modèle de la masculinité traditionnel, tous ont manifesté leur détresse de manière masculine à un moment ou à un autre. Effectivement, plusieurs ont vécu cette épreuve avec une grande solitude, ont porté le masque leur permettant de camoufler la détresse, ont ressenti beaucoup de colère et d'agressivité, ont demandé de l'aide très tardivement, etc. Alors que certains participants semblaient réticents à relier le concept de la socialisation de genre à celui de la détresse, d'autres ont affirmé que certains apprentissages connexes à la masculinité pouvaient leur être nuisibles. Par ailleurs, il a été possible de soulever dans le récit des participants la présence des normes masculines. Ainsi, bien que le modèle traditionnel de la masculinité soit aujourd'hui remis en question, il semble que celui-ci continue de se faire sentir chez les hommes, et ce, bien malgré eux. En fait, les résultats de cette étude ont davantage révélé la présence des pressions rattachées aux nouvelles règles de l'individualité contemporaine, soit la performance, l'autonomie, la responsabilité individuelle et l'initiative comme élément explicatif de leur souffrance. Effectivement, au-delà du genre, plusieurs participants ont nommé avoir dû négocier ces pressions sociales afin de s'extirper de leur détresse. Les résultats de cette étude remplissent l'objectif exploratoire, encouragent les professionnels à se conscientiser davantage au fait que les hommes vivent parfois différemment la détresse et tendent la voie à d'autres études qui permettraient de pousser plus loin la réflexion sur le genre, la détresse et l'épreuve liée à l'individualité contemporaine. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Socialisation de genre, détresse psychologique, masculinité, individualité contemporaine, pressions normatives

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Doucet, Marie-Chantal
Mots-clés ou Sujets: Condition masculine, Détresse psychologique, Homme, Identité sexuelle, Image de l'homme, Individualité, Masculinité, Pression sociale, Socialisation
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 juin 2014 19:38
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:27
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/5919

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...