L'intervention sociale auprès des personnes autochtones en milieu urbain : contexte, pratiques et perceptions des intervenants à Montréal

Léveillé, Katherine (2014). « L'intervention sociale auprès des personnes autochtones en milieu urbain : contexte, pratiques et perceptions des intervenants à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

Cette recherche qualitative s'intéresse à l'intervention sociale auprès des personnes autochtones en milieu urbain, plus spécifiquement aux pratiques d'intervention et à la perception qu'ont les intervenants sociaux de ces dernières. Elle s'inscrit dans une volonté de comprendre ce qu'est le travail social autochtone, comment il se pratique et comment il s'insère dans le contexte urbain de l'intervention. Elle se veut aussi une réflexion sur la question des modèles de pratique dits conventionnels et les modèles dits autochtones, présentés dans la littérature comme étant en opposition. Les perspectives théoriques sur lesquelles s'appuie cette recherche empruntent aux travaux de Karen Healy, plus particulièrement à l'articulation théorique qu'elle propose des théories de la modernité et de la postmodernité dans le travail social. Nous présentons d'abord deux grandes perspectives du travail social telles qu'elle les a décrites, soit le travail social critique et le travail social poststructuraliste, détaillerons ensuite leur vision respective du pouvoir, de l'identité et du changement social et, enfin, proposons des liens avec le travail social autochtone. Ces articulations théoriques servent de point d'ancrage à l'analyse des données puisqu'elles permettent de traduire la perception qu'ont les intervenants de leur pratique, notamment à travers ces trois concepts. La cueillette des données a été réalisée à partir d'entretiens qualitatifs auprès de dix intervenants sociaux qui travaillent avec des personnes autochtones à Montréal. Les résultats de cette recherche démontrent une coexistence des pratiques d'intervention conventionnelles et autochtones plutôt qu'une opposition. L'intervention sociale auprès des personnes autochtones à Montréal se traduit dans des pratiques que les intervenants bricolent, des modalités hybrides qui émergent d'une volonté des intervenants de répondre le mieux possible aux besoins spécifiques des Autochtones en s'adaptant à des demandes variées. Des recommandations formulées par les intervenants destinées à améliorer les pratiques d'intervention sociale auprès des Autochtones à Montréal complètent cette analyse. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Autochtones, travail social, intervention sociale, pratiques, milieu urbain, Montréal

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Mensah, Maria Nengeh
Mots-clés ou Sujets: Healy Karen, Attitude, Intervention sociale, Milieu urbain, Pratique professionnelle, Services aux autochtones, Travail social, Travailleur social, Montréal (Québec)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 août 2014 20:36
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6061

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...