Processus Agora : approche bioculturelle des théories de la création littéraire

Desrochers, Jean-Simon (2014). « Processus Agora : approche bioculturelle des théories de la création littéraire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (27MB)

Résumé

Les problèmes de la création relèvent traditionnellement d'une conception mystique de l'intuition, du sentiment, d'un savoir-faire et de prédispositions mentales qui seraient spécifiques aux créateurs, seuls individus aptes à converser habilement avec les Muses. Il apparaît que ces problèmes, considérés comme ineffables, s'apparentent méthodologiquement à ceux de l'esprit tel que précisé par la phénoménologie et aujourd'hui abordé par les sciences cognitives de seconde génération. À l'heure où les neurosciences et la philosophie réinvestissent les notions d'émotion, de sentiment et d'empathie, un terrain conceptuel commun semble désormais à portée de main des chercheurs-créateurs. En préconisant une approche bioculturelle unissant les paradigmes culturel et biologique afin de n'en constituer qu'un seul, il devient épistémologiquement probant d'engager un dialogue entre les théories subjectives de la création littéraire et la quête incessante du savoir sur l'esprit humain. En investissant ce terrain conceptuel, il est clair que les questions qui animent actuellement la frange dominante des sciences cognitives s'ancrent dans une tradition de pensée qui s'intéresse depuis longtemps aux problèmes de l'intuition, du sentiment et de l'empathie en tant qu'actes de création. Ces actes de création littéraire sont explorés de diverses manières par leurs théoriciens. De la théorie subjective fondée dans un imaginaire pratique à la théorie philosophique tout aussi documentée que complexe, les théories de la création littéraire constituent un imaginaire à part entière. Parmi les moteurs de cet imaginaire, des figures sont identifiables dans plusieurs œuvres, particulièrement celles de l'intuition, du sentiment et de l'empathie. À partir de ces figures illustrant le caractère indicible d'éléments du processus de création littéraire, plusieurs liens deviennent envisageables afin d'approfondir – et non de circonscrire – des éléments fondamentaux non seulement pour le créateur, mais pour l'humain en tant qu'être façonné de manière bioculturelle. Dans ce dialogue entre littérature, sciences et philosophie, il apparaît que le sujet réel de toute forme de contenu est l'objet d'un acte de création, une manière d'étendre la réalité pour mieux fouiller le réel. Procédant ainsi, cette thèse propose d'explorer les perspectives littéraires de phénomènes qui composeraient, bioculturellement parlant, certaines des pierres d'assises de notre évolution en tant qu'espèce. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : création littéraire, théorie, approche bioculturelle, imaginaire, acte, création, figures, empathie, intuition, sentiment, réel, mimésis, exotopie, Bakhtine, dialogisme, neurones miroirs, simulation incarnée

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Carpentier, André
Mots-clés ou Sujets: Création littéraire, Neuroscience cognitive, Philosophie, Science (Connaissance scientifique), Empathie, Intuition, Sentiment, Réalité, Mimésis, Dialogisme
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 août 2014 20:17
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6082

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...