Norme ISO 14001 et théories de management moderne : vers un système de gestion environnementale participatif et créateur de connaissances

Cousin, Louis (2013). « Norme ISO 14001 et théories de management moderne : vers un système de gestion environnementale participatif et créateur de connaissances » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en administration des affaires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

Ce mémoire porte sur la possibilité de concilier un système de gestion environnementale de type ISO 14001 avec des pratiques de gestion participative et de création de connaissances organisationnelles. Notre réflexion part du constat que les normes ISO accordent peu d'importance aux questions de pouvoir, de savoir-faire ou à la dimension humaine (Boiral, 1998). Le contraste avec les théories modernes de gestion et notamment celle de gestion participative et de création de connaissances organisationnelles est alors flagrant. Nous intéressant à la norme ISO 14001, nous avons cherché à montrer ici qu'il est possible de mettre en place un système de gestion environnementale participatif où la création de connaissances est stimulée. Pour ce faire, nous nous sommes principalement appuyés sur la théorie de création de connaissances en spirale présentée par Nonaka et Takeuchi (1997) et sur la recherche d'une certaine flexibilité dans la mise en place de la norme. Pour appuyer notre recherche, nous avons réalisé une étude de cas sur le site de production de carton plat de RDM Blendecques, en réalisant une monographie de l'entreprise et en menant une série d'entretiens formels et informels. Il ressort de notre travail de recherche que la norme ISO 14001 est conciliable avec d'autres pratiques de gestion. Néanmoins, la structure rigide de la norme impose une intention particulière dans la mise en place du système de gestion environnementale. C'est en effet en insufflant une certaine flexibilité lors de l'implantation de la norme et des procédures qui régissent le système de gestion qu'il est possible de le rendre conciliable avec d'autres pratiques. Nous concluons ainsi qu'il est possible de mettre en place un système de gestion environnementale participatif et créateur de connaissances. Pour cela il est souhaitable de prendre en compte un certain nombre de « portes d'entrée » au sein d'un système de gestion environnementale de type ISO 14001. Ces dernières constituent autant de points d'ancrage possibles des éléments de création de connaissances organisationnelles et de gestion participative. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : ISO 14001, création de connaissances, gestion participative, gestion environnementale

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Navarro-Flores, Olga
Mots-clés ou Sujets: RDM Blendecques, Gestion environnementale, Gestion participative, Norme ISO 14001, Organisation intelligente, Création de connaissances organisationnelles, Étude de cas
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 sept. 2014 19:17
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6096

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...