Caractérisation des périodes de sécheresse sur le domaine de l'Afrique simulée par le Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC5)

Bouagila, Bessam (2013). « Caractérisation des périodes de sécheresse sur le domaine de l'Afrique simulée par le Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC5) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de l'atmosphère.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Les conséquences des changements climatiques sur la fréquence ainsi que sur l'intensité des précipitations auront un impact direct sur les périodes de sécheresse et par conséquent sur différents secteurs économiques tels que le secteur de l'agriculture. Ainsi, dans cette étude, l'habilité du Modèle Régional Canadien du Climat (MRCC5) à simuler les différentes caractéristiques des périodes de sécheresse est évaluée pour 4 seuils de précipitation soit 0.5 mm, 1 mm, 2 mm et 3 mm. Ces caractéristiques incluent le nombre de jours secs, le nombre de périodes de sécheresse ainsi que le maximum de jours consécutifs sans précipitation associé à une récurrence de 5 ans. Les résultats sont présentés pour des moyennes annuelles et saisonnières. L'erreur de performance est évaluée en comparant le MRCC5 piloté par ERA-Interim aux données d'analyses du GPCP pour le climat présent (1997-2008). L'erreur due aux conditions aux frontières c'est-à-dire les erreurs de pilotage du MRCC5, soit par CanESM2 et par ERA-Interim ainsi que l'évaluation de la valeur ajoutée du MRCC5 face au CanESM2 sont également analysées. L'analyse de ces caractéristiques est également faite dans un contexte de climat changeant pour deux périodes futures, soit 2041-2070 et 2071-2100 à l'aide du MRCC5 piloté par le modèle de circulation générale CanESM2 de même que par le modèle CanESM2 sous le scénario RCP 4.5. Les résultats suggèrent que le MRCC5 piloté par ERA-Interim a tendance à surestimer la moyenne annuelle du nombre de jours secs ainsi que le maximum de jours consécutifs sans précipitation associé à une récurrence de 5 ans dans la plupart des régions de l'Afrique et une tendance à sous-estimer le nombre de périodes de sécheresse. En général, l'erreur de performance est plus importante que l'erreur due aux conditions aux frontières pour les différentes caractéristiques de périodes de sécheresse. Pour les régions équatoriales, les changements appréhendés par le MRCC5 piloté par CanESM2 pour les différentes caractéristiques de périodes de sécheresse et pour deux périodes futures (2041-2070 et 2071-2100), suggèrent une augmentation significatives du nombre de jours secs ainsi que du maximum de jours consécutifs sans précipitation associé à une récurrence de 5 ans. Une diminution significative du nombre de périodes de sécheresse est aussi prévue. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Modèle Régional du Climat, Changement climatique, Jours secs, Nombre de périodes de sécheresse, Événement de faible récurrence, Afrique

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Sushama, Laxmi
Mots-clés ou Sujets: Changement climatique, Modèle régional canadien du climat, Prévision, Sécheresse, Simulation par ordinateur, Afrique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 sept. 2014 17:59
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6116

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...