Déconstruire l'accouchement : épistémologie de la naissance, entre expérience féminine, phénomène biologique et praxis technomédicale

St-Amant, Stéphanie (2013). « Déconstruire l'accouchement : épistémologie de la naissance, entre expérience féminine, phénomène biologique et praxis technomédicale » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sémiologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (38MB)

Résumé

L'histoire des femmes et les études féministes ont exposé le traitement du corps féminin par la médecine, la pathologisation de l'ensemble du système reproducteur de la femme et, par extension, de l'être des personnes identifiées au sexe féminin. Elles ont aussi démontré le contrôle social exercé sur les femmes justifié par la volonté de surveillance de leurs fonctions procréatrices et de leur sexualité. La médicalisation de l'accouchement a bien été reconnue comme l'une des modalités de ce contrôle. C'est d'abord la mise en doute de l'assertion de la médicalisation de l'accouchement comme mal nécessaire qui a constitué le point d'interrogation à l'origine de cette thèse. Afin de nourrir l'hypothèse, une colligation de données de sources hétérogènes fut entreprise, à la fois à l'échelle historique et au plan disciplinaire, pour constituer une toile sur laquelle pourrait apparaître la nature construite de la dangerosité de la naissance et du bien-fondé de la médicalisation de la maternité, ainsi que les fondements sociopolitiques et rhétoriques de cette construction. Ainsi a-t-on constaté que le langage resserre sur le corps maternel, un cran de plus à chaque décennie, le stigmate mortifère de sa défaillance et de sa dangerosité en même temps qu'il renforce la perspective antinomique des intérêts de la mère et ceux de l'enfant « à naître ». Le corpus général de cette étude sémiotique provient, d'une part, du discours social sur l'enfantement et la périnatalité, de la Renaissance à nos jours, et, d'autre part, d'un corpus délimité (données secondaires) provenant de récits d'accouchements ayant eu lieu au Québec entre 1990 et 2004, ainsi que d'entrevues et d'observations issues de deux études québécoises publiées au milieu des années 2000. Après avoir posé les concepts sémiotiques et les principales théorisations qui ont influencé l'orientation de la recherche, la thèse propose une déconstruction de l'accouchement articulée en quatre axes principaux. Dans un premier temps, elle décortique le paradigme qui domine aujourd'hui tous les modèles de représentations et de narration de la naissance, celui du risque et de la dangerosité, et propose les avenues de la confrontation et du renversement de ce paradigme. La perspective mortifère de la naissance obéit à diverses modalités de la production des faits scientifiques, et ces modalités y sont examinées. Ensuite, à l'issue d'un parcours de l'histoire de l'obstétrique et de la critique de la discipline depuis le 17e siècle sont exposés les moments charnières de la pathologisation et de la performativité obstétricale du corps féminin. Les modes d'opération de l'agir médical comme performance de l'accouchement tels qu'ils se généralisent, s'appesantissent et se ramifient depuis les dernières décennies sont décryptés. Au final, on arrive au constat que la construction performative du corps des femmes est parvenue à l'invalider pour s'y substituer en tant que condition de réalisation et de possibilité de la naissance. Par la suite, le projet propose une exploration d'expériences contemporaines de l'accouchement, afin de saisir comment la performativité obstétricale est vécue, exprimée, observée et traduite – littéralement – par les femmes à travers les récits d'enfantement livrés au tournant du troisième millénaire, plus particulièrement au Québec. Enfin sont décrites les étapes de la construction du modèle sacrificiel de l'enfantement, et de l'accréditation de ce modèle qui, en s'en prenant à son sexe et à sa sexualité, excise la maternité charnelle d'une de ses dimensions signifiantes et met en acte un sacrifice symbolique qui a des effets bien réels et durables, physiques et psychiques, sur les femmes elles-mêmes. Ce dernier axe de l'investigation rend compte de ce qui est sacrifié par le traitement gynéco-obstétrical de l'enfantement, et laisse entrevoir à quoi peuvent ressembler les formes de l'expérience dont plusieurs femmes se disent dépossédées et dont elles réclament la reconquête. Cette thèse constitue le prolongement d'une réflexion commencée au Québec il y a une trentaine d'années sur l'humanisation de la naissance, réflexion menée parallèlement dans plusieurs régions du monde. Elle offre une compréhension de la construction de l'obstétrique-gynécologie depuis ses origines et expose l'évolution de cette construction. Elle se termine sur un cri d'alarme quant au devenir de la mise au monde, à l'heure où dans certains pays les césariennes constituent l'issue de plus de la moitié des grossesses annuellement : le sujet féminin de la génération a-t-il été définitivement sacrifié sur l'autel de la maternité? Se dirige-t-on, dans un avenir proche, vers une ère où la reproduction se réalisera entièrement hors du corps des femmes? Y a-t-il un avenir pour l'enfantement au-delà de l'accouchement technomédical? ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : accouchement, naissance, sexualité, expérience, récit, narration, discours, féminisme, corps féminin, sémiotique, épistémologie, pratiques, obstétrique, gynécologie, médicalisation, performativité, risque, violence, sacrifice

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Harel, Simon
Mots-clés ou Sujets: Accouchement, Corps féminin, Écriture féminine, Épistémologie, Féminisme, Gynécologie, Médicalisation, Narration, Obstétrique, Sémiotique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Faculté des arts > Département d'études littéraires
Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 sept. 2014 17:41
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6134

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...