Étude critique du concept d'identité sexuelle : science, société et queer

Beauregard, Annick (2013). « Étude critique du concept d'identité sexuelle : science, société et queer » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en philosophie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Ce mémoire consiste en une analyse du concept d'identité dans la société occidentale des dernières décennies. L'identité sexuelle occupe assurément une place centrale dans la vie privée et publique, puis dans la définition de ce qu'est l'humain. Néanmoins, on se demandera s'il est nécessaire que l'identité sexuelle soit précisée, fixée et renforcée aussi systématiquement. On remettra en cause l'impératif de la bi-catégorisation dans la reconnaissance de l'être humain. On s'interrogera également sur la violence qui est faite aux personnes qui sont hors des normes sociales ou médicales en matière d'identité sexuelle. Puis, on doutera de la capacité des sciences de la vie à fournir le critère servant à la définition suffisante de ce que sont l'homme et la femme. Cette réflexion s'inscrit dans de grands débats philosophiques : nature/culture, corps/esprit, essentialisme/constructivisme, réalisme/nominalisme, inné/acquis, déterminisme/liberté. On est aussi amené à se questionner sur la fonction des normes régissant la flexibilité et la création de l'identité sexuelle. Je traiterai du sexe comme étant de l'ordre de la situation et devant être étudié avec la grille du genre et des enjeux de pouvoir. Pour que le concept d'identité sexuelle corresponde davantage à cette réalité humaine, je proposerai une redéfinition de ce concept. Je soutiendrai donc la thèse que l'identité de l'individu en est une de genre et cette identité inclut les dimensions sexuelles et les préférences au niveau des attirances. Cette décentralisation et cette dénaturalisation du sexe pourrait contribuer à diminuer le poids des normes binaires selon lesquelles on est d'un sexe ou de l'autre et du genre qui en découlerait. Parallèlement à ce travail critique, une exploration somatique pourrait favoriser l'expression d'une plus grande part du potentiel de diversité et de créativité humaine sur le plan de l'identité et pratiques sexuelles. Pour mener cette analyse du concept d'identité sexuelle, je procéderai en trois étapes principales. Je débuterai par une étude critique de la conception qu'en élaborent les sciences de la vie. J'enchainerai avec une étude des apports des sciences humaines à l'égard de son développement. Finalement, j'entreprendrai une étude exploratoire sur sa version queer et sur la créativité. Je constaterai que le genre est un système politique qui est déjà en place lorsqu'on traite de la différenciation (et de la domination) entre les sexes. Autrement dit, le genre aurait historiquement toujours teinté notre regard sur le sexe. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Androgyne, bi-catégorisation, binaire, construction sociale, corps, diversité, éducation somatique, genre, hermaphrodisme, hétéro-centrisme, identité sexuelle, intersexualité, normes, performativité, pouvoir, queer, sexe, stéréotypes, subversion, transgenre, transsexualisme.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Faucher, Luc
Mots-clés ou Sujets: Genre, Identité sexuelle, Philosophie, Sexualité, Stéréotype, Théorie queer
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de philosophie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 sept. 2014 15:37
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6146

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...