Migrations environnementales au Sahel : une adaptation face à la vulnérabilité? : étude de cas dans le village de Koumbri, au Burkina Faso

Larocque, Julie (2013). « Migrations environnementales au Sahel : une adaptation face à la vulnérabilité? : étude de cas dans le village de Koumbri, au Burkina Faso » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Nous entendons de plus en plus parler de réfugiés climatiques, des témoignages de peuples se trouvant face à une situation environnementale ou climatique sans issue, qui les obligent à se réfugier vers des contrées plus clémentes. Souvent, ces histoires se concentrent vers les petits États insulaires qui voient leur terre disparaître au profit de l'océan ou de la mer. Quelle est la situation vécue par ceux qui subissent aussi les conséquences des changements climatiques, mais au profit d'une avancée du désert? L'objectif principal de ce mémoire est de comprendre un phénomène dont on parle de plus en plus mais qui souffre d'un manque d'informations à la base et d'une définition reconnue par tous. Nous avons voulu recueillir des données nous permettant de mieux saisir la façon dont perçoivent et réagissent les premiers concernés face aux changements dans leur environnement de vie. Nous désirions également mettre en lumière le facteur environnemental dans leurs prises de décision. Ce mémoire est le fruit d'un séjour de deux mois dans le village de Koumbri, où des données empiriques ont été recueillies. Ce village du nord du Burkina Faso se situe dans une zone particulièrement affectée par la dégradation des sols et la désertification. L'entretien semi-dirigé et l'observation participante ont été les méthodes de collecte de données privilégiées. Elles ont ensuite été analysées en utilisant les concepts de vulnérabilité et de sécurité humaine. Les principaux résultats présentés permettent de mieux saisir la perception et la compréhension qu'ont les villageois de leur environnement ainsi que les méthodes prises pour s'adapter. Lorsque la nourriture ne peut être fournie par leur propre production, les paysans doivent user de leur imagination pour trouver les moyens de subvenir à ce besoin vital, sans compter que cela engendre également des contraintes dans les autres sphères de leur vie : possibilité ou non de fréquenter un établissement scolaire, devoir trouver un boulot hors du contexte familial, etc. Selon les perceptions qu'on a de son environnement, les conséquences qui en découlent et les moyens mis à notre disposition, différentes méthodes d'adaptation ont mises en œuvre. Notre mémoire met en lumière la migration comme une de ces méthodes, tout en démontrant qu'elle n'est pas la seule à laquelle ont recours les paysans de Koumbri. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : migration, réfugiés climatiques, adaptation, vulnérabilité, sécurité humaine, Sahel, changements climatiques, environnement, désertification, Burkina Faso.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Lepage, Laurent
Mots-clés ou Sujets: Adaptation aux changements climatiques, Changement climatique, Désertification, Migration, Réfugié de l'environnement, Sécurité humaine, Vulnérabilité (Écologie), Burkina Faso, Sahel (Région)
Unité d'appartenance: Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 sept. 2014 19:00
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6181

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...