La mort de Broch : fonctions et représentations du poète dans La mort de Virgile

Bergeron, David (2014). « La mort de Broch : fonctions et représentations du poète dans La mort de Virgile » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Le présent mémoire propose une exploration des rapports étroits qui lient le poète à son environnement. Plus particulièrement, il s'intéresse aux fonctions qu'occupe le poète, cet agent du Verbe, dans les sphères de l'intériorité, de l'éthique et du politique ainsi que dans l'indicible du langage que recèle l'éther, cette zone indéterminée d'où semble jaillir, dans la vision que nous en livre Hermann Broch dans La mort de Virgile, la narration du monde. Plus qu'un être de la Cité, le poète devient un montreur, pour employer le mot de Heidegger, un être sur le seuil qui sépare le visible de l'invisible, la vie de la mort. Par sa posture singulière dans la Cité des hommes et sa vigilance aux symboles qui criblent la représentation, le poète ouvre les frontières de la vie et du langage, il permet de se figurer un horizon libéré de la finitude, de la peur, un horizon transfiguré par la nature affirmative de l'Être. ______________________________________________________________________________

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Ouellet, Pierre
Mots-clés ou Sujets: Virgile, Broch Hermann 1886-1951. Der Tod des Vergil, Littérature, Mort, Poésie, Réalité, Représentation
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 nov. 2014 13:50
Dernière modification: 10 nov. 2014 13:50
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6272

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...