L'expérience du conflit de valeurs chez les journalistes du service public : l'influence des formes d'engagement au travail

Hudon, Isabelle (2013). « L'expérience du conflit de valeurs chez les journalistes du service public : l'influence des formes d'engagement au travail » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

Au Québec, les problèmes de santé mentale liés à la souffrance au travail sont au cœur des préoccupations actuelles. Le conflit de valeurs, lorsqu'il est mal vécu, compte parmi les causes de la souffrance au travail. Il s'agit d'une situation où deux valeurs d'égale importance pour une personne entrent en conflit et ne peuvent, en même temps, guidée l'action préconisée. Cette souffrance se fait sentir notamment dans les organisations publiques qui vivent, depuis plusieurs années, des changements administratifs ayant un impact majeur sur les pratiques organisationnelles (Girard, 2007; Jacob, Cossette et April, 2011). L'écart entre les valeurs affichées et les valeurs pratiquées y aurait pris de l'ampleur, provoquant une plus grande souffrance chez les travailleurs (Girard, 2002). Le sens du travail serait par ailleurs affecté par un manque de cohérence entre les valeurs du travailleur et celles de son organisation de travail (Morin, 2008). La question de recherche est la suivante : quelle est l'expérience du conflit de valeurs de travailleurs du service public? Les objectifs spécifiques sont les suivants : faire le portrait de l'expérience générale du conflit de valeurs des personnes et de la souffrance qui en découle; explorer les liens entre l'expérience que les personnes ont du conflit de valeurs et le sens du travail; relever des conditions et stratégies permettant de diminuer la souffrance liée aux conflits de valeurs. Les participants à la recherche sont cinq journalistes du service d'information du réseau français du radiodiffuseur public canadien. La recherche s'est déroulée suivant une démarche méthodologique phénoménologique herméneutique dans une approche inductive de type qualitatif. Les données ont été recueillies dans le cadre d'entretiens de recherche dans l'esprit du récit de vie dont les canevas ont été élaborés avec la méthode du guide d'entretien évolutif. À la lumière des résultats d'analyse, on constate que tous ne vivent pas de conflits de valeurs importants pour eux et que tous ne vivent pas non plus beaucoup de souffrance liée à ceux-ci. Certains participants vivent des conflits de valeurs beaucoup plus intenses et souffrants que d'autres. On constate par ailleurs que le sens du travail est subjectif et personnel tout comme l'expérience du conflit de valeurs. Les conflits de valeurs sont intimement liés au sens du travail et a fortiori lorsqu'ils provoquent une souffrance. De plus, les conflits de valeurs qui touchent au caractère existentiel du sens du travail sont encore plus souffrants pour les participants. Même à travers des expériences qui sont très différentes, les conditions et stratégies de réduction de la souffrance liée aux conflits de valeurs sont similaires pour tous les participants. D'abord, les participants semblent mieux vivre les conflits de valeurs lorsqu'ils ont un pouvoir d'influence sur les situations allant à l'encontre de leurs valeurs. Ensuite, la présence d'espaces de discussion et d'un climat de confiance au travail est importante. De plus, tous apprécient le fait d'avoir des supérieurs ouverts à la discussion et en qui ils ont confiance. Chacun utilise une variété de stratégies pour résoudre ses conflits de valeurs et en diminuer la souffrance. Il peut s'agir par exemple de trouver un compromis, d'en parler à des collègues, d'influencer la décision, de fuir la situation ou de mentir. Enfin, les conflits de valeurs semblent être intimement liés à ce envers quoi les personnes sont engagées au travail. Trois profils d'engagement au travail, en lien avec le conflit de valeurs et avec le sens du travail, ont émergé chez les participants : l'engagement envers la collectivité, l'engagement envers son employeur et la profession de journaliste, l'engagement envers sa carrière. La souffrance liée au conflit de valeurs varierait aussi selon le profil d'engagement des personnes. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Conflit de valeurs, souffrance au travail, sens du travail, engagement, organisations publiques.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Tremblay, Mireille
Mots-clés ou Sujets: Société Radio-Canada, Appartenance à l'entreprise, Conflit de rôle, Journalisme, Journaliste, Pratique professionnelle, Services publics, Souffrance (Morale), Valeur morale, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 oct. 2014 18:54
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:29
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6276

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...