Le temps au cinéma exprimé par le son

Maheu, Michel (2013). « Le temps au cinéma exprimé par le son » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

Notre proposition est que le temps au cinéma est principalement exprimé par le son. Ce dernier étant un phénomène temporel en soi, il prend à sa charge la plus grande partie de l'aspect temporel lorsqu'il est associé à l'image. C'est à travers la maîtrise de l'aspect sonore que s'est faite la maîtrise du temps. Cela s'est produit en trois étapes. Il y eut d'abord le temps flou pour le cinéma muet. L'absence de son ne permet pas de gestion stricte du temps. L'aspect temporel était donc assumé par le mouvement, puis par une certaine intuition sonore qui permettait de monter selon un rythme ou une musicalité imaginés. L'arrivée du son au cinéma apporte ensuite le temps chronologique. Les moyens d'éditions sonores des premières années étant limités, la bande-son préformatait les tournages et contraignait le cinéma sonore au temps mesuré. De plus en plus, le son devenait le pivot central de la narration. Le dialogue a amené un cinéma téléphonique et la musique menait à un cinéma radiophonique avec, entres autres, les comédies musicales. Enfin, le son a contribué à l'avènement du temps pur au cinéma audiovisuel. La maîtrise de la chose sonore entraîne une nouvelle liberté conceptuelle : le son et le temps deviennent matière. S'ouvre alors une autre dimension qui dépasse largement le mouvement. Ce qui nous a amené à poser la question suivante : au cinéma, de quelle manière le son, en permettant au temps de s'exprimer, a-t-il pu participer au passage de l'image-mouvement vers l'image-temps? C'est donc principalement à travers les ouvrages de Gilles Deleuze, puis de ceux de Michel Chion qu'a été exploré le lien qui unit son et temps, et ce, aux plans historique, technologique et conceptuel. Nous avons découvert qu'il y a eu coïncidence entre le développement dans l'utilisation du son et l'évolution dans la manipulation du temps, allant jusqu'à en faire la matière prédominante de certaines productions et un des éléments caractéristiques du cinéma. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Cinéma, Son, Temps, Montage, Deleuze

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Paci, Viva
Mots-clés ou Sujets: Deleuze Gilles 1925-1995, Cinéma, Film sonore, Son, Temps (Philosophie), Montage cinématographique
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 déc. 2014 13:44
Dernière modification: 04 déc. 2014 13:44
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6417

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...