Dynamiques linguistiques au Niger : cohabitation et/ou concurrence entre le français et les langues locales

Beidou, Hassane (2014). « Dynamiques linguistiques au Niger : cohabitation et/ou concurrence entre le français et les langues locales » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (25MB)

Résumé

La thèse présente un panorama de la problématique linguistique au Niger, de la complexité des liens entre les dix langues nationales – haoussa, zarma, peul, kanouri, tamashèq, toubou, arabe, buduma et tassawaq – et le français – parlé par seulement 28,7% de la population selon l'Enquête nationale budget consommation 2007-2008, effectuée par l'Institut national de la statistique du Niger. Elle tente une compréhension du paysage linguistique nigérien, spécialement dans les échanges quotidiens familiaux, dans la vie courante des gens et dans les salles de cours. Elle discute également des modalités des interactions de ces langues – cohabitations, conflit, concurrence .... –, en fonction de la réforme récente de l'éducation tout en explorant des pistes d'avenir. La théorie de la gravitation de Jean-Louis Calvet (1999), est proposée comme cadre théorique central pour étudier les rapports entre ces langues, et en outre, le défi posé par l'enseignement de l'anglais. À partir d'une approche sociologique, nous justifions la pertinence communicationnelle de notre regard sur le phénomène de la diversité linguistique, étudiant les modalités de conversation et communication dans trois familles « typiques » ainsi que dans le milieu de l'enseignement primaire. La méthodologie déployée est composée de l'observation ethnographique, l'observation directe, des entretiens semi-structurés. Notre démarche fait preuve d'un effort d'insertion dans les milieux, tout en respectant les différents contextes, et d'un travail langagier important pour les échanges dans diverses langues. La description ethnographique des trois familles permet de comprendre une réalité très différente en fonction des inéquités sociales reliées aussi aux langues. Il en est de même pour le cadre conceptuel construit pour expliquer les enjeux de la dynamique linguistique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Niger, langues, groupes ethnolinguistiques, pluralisme, dynamiques sociales.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Rico, Carmen
Mots-clés ou Sujets: Aspect sociologique, Ethnolinguistique, Français (Langue), Langue, Langue nationale, Minorité linguistique, Multilinguisme, Politique linguistique, Relations sociales, Niger
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 déc. 2014 13:58
Dernière modification: 04 déc. 2014 13:58
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6432

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...