Islam chiite, culture religieuse et expression politique : le cas de l'Irak post-Saddam Hussein

Jean, Patricia (2007). « Islam chiite, culture religieuse et expression politique : le cas de l'Irak post-Saddam Hussein » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Ce mémoire s'intéresse à la relation entre religion et politique à travers l'étude du cas plus spécifique de l'Islam chiite en Irak et de son rapport au politique durant les trois premières années ayant suivies la fin du régime de Saddam Hussein (avril 2003 à avril 2006), période durant laquelle la communauté chiite a vu plusieurs de ses institutions et mouvements religieux s'engager de manière effective sur la scène politique et y revendiquer une plus grande reconnaissance en tant qu'entité chiite. Pour examiner cette relation, nous utilisons un cadre théorique mixte constitué de l'union de deux approches, entre la conception de Clifford Geertz considérant la religion comme un système culturel offrant à la fois un modèle de la réalité (ou une vision du monde) et un modèle pour la réalité (ou une éthique de vie), et la méthode d'analyse de Max Stackhouse mettant en évidence les différents aspects de la relation qu'entretient ce système culturel avec la dimension politique à travers l'instrumentalisation des quatre variables suivantes: la piété, le régime religieux, la politique religieuse et Y action politique. Ce modèle permet d'analyser le comportement politique des chiites en Irak au moins de deux manières. D'abord, il permet de clarifier la participation de ces derniers à la lutte pour le pouvoir et la reconnaissance des appartenances religieuses particulières. Ensuite, il vient préciser la manière avec laquelle l'Islam circonscrit les possibilités d'actions des dirigeants religieux et politiques appartenant à la communauté chiite. Malgré l'existence de continuités et de lignes de fond pouvant paraître permanentes et inchangeables, reposant sur une idée fixe de la doctrine islamique, non seulement les pratiques et les systèmes de sens sont loin d'être toujours cohérents ou prévisibles, mais ils peuvent également être appelés à changer dans le temps et selon les contextes, faire l'objet de luttes politiques tenaces et s'interpréter de manières variées par des groupes se réclamant pourtant de la même communauté religieuse. Ainsi, ce document met en évidence l'originalité de la relation entre la vision du monde dictée par l'Islam chiite (première partie) et les différents aspects de l'éthique de vie telle qu'appliquée par la communauté chiite en Irak (deuxième partie), à travers le niveau de piété général au sein du groupe (chapitre IV), la politique de son autorité religieuse suprême, l'ayatollah Sistani (chapitre V), l'intégration des symboles et des rituels chiites au coeur de la politique quotidienne (chapitre VI) et l'action politique de trois de ses principales représentations politiques, à savoir l'Assemblée suprême pour la révolution islamique en Irak(ASRII), le parti Da'wa et le mouvement de Moqtada Sadr (chapitre VII). ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : lrak, Politique, Islam, Chiisme, Chiite.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés: Chiisme, Islam et État, Politique, Religion, Irak
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mai 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/645

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...