L'identité de défense kantienne du Japon : l'utilité et les limites de l'approche constructiviste d'Alexander Wendt

Desjardins, Bruno (2007). « L'identité de défense kantienne du Japon : l'utilité et les limites de l'approche constructiviste d'Alexander Wendt » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

En 1999, Alexander Wendt publiait Social Theory of International Politics. Cet ouvrage phare du constructivisme a ses détracteurs qui le critiquent surtout pour ses positions ontologiques. Rares sont les tentatives de vérifier empiriquement la puissance explicative du modèle de Wendt. Tel est le but de cette thèse. Le constructivisme de Wendt a ceci de particulier qu'il s'intéresse aux conditions de l'évolution « culturelle » du système international. Wendt identifie trois cultures de l'anarchie. Dans la culture kantienne, le recours à la force devient illégitime. Puisque le Japon s'affiche depuis 1947 comme un État pacifiste en raison de sa Constitution qui lui interdit d'utiliser la force, un examen de l'activité militaire de cet État s'imposait donc puisque cela permettrait peut-être de tester les prédictions du modèle de Wendt. La question de recherche porte donc sur l'existence dans le Japon de l'après-guerre d'une identité de sécurité de nature kantienne en dépit d'un contexte qui semblait pourtant peu propice à amener cet État à adopter une telle identité. Cette question est explorée pour les deux périodes - et cultures systémiques - couvrant respectivement 1951-1990 et 1991-2005. Le modèle de Wendt résistera mal à l'épreuve de la démarche empirique. Plusieurs problèmes logiques inhérents à ses fondements mêmes amènent à conclure que le Japon n'aurait pas pu accéder au stade culturel kantien, puisque même s'il affiche l'attitude d'un État kantien, il n'en aurait pas possédé l'identité. Ce paradoxe n'est qu'un de ceux qui seront dégagés dans cette thèse et qui permettent de démontrer que la notion même d'identité - centrale chez Wendt - fait s'effondrer tout le modèle. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Japon, Politique, Sécurité, Défense, Constructivisme, Théorie.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: David, Charles-Philippe
Mots-clés ou Sujets: Wendt Alexander 1966-, Constructivisme (Philosophie), Défense militaire, Pacifisme, Politique militaire, Relations internationales, Théorie politique, Japon
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mai 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/648

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...