La stratégie israélienne d'appropriation territoriale de la Cisjordanie et de la bande de Gaza

Caouette, Judith (2014). « La stratégie israélienne d'appropriation territoriale de la Cisjordanie et de la bande de Gaza » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en géographie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

La question de la création de l'État d'Israël et de son expansion territoriale au cours des 60 dernières années est captivante. Bien que plusieurs auteurs ont déjà étudié le conflit israélo-palestinien, peu l'ont fait dans une approche territoriale. Sur ce point, l'adoption de la géographie sociale comme perspective d'analyse et l'emprunt des principaux concepts développés par le géographe Guy Di Méo, nous a permis de comprendre comment les acteurs sionistes et israéliens ont réussi à s'approprier le territoire palestinien. Plus particulièrement, nous avons analysé la manière dont le mouvement sioniste est parvenu à créer un État souverain en Palestine mandataire (de 1897 à 1948) et comment les gouvernements israéliens successifs sont parvenus à étendre leur contrôle sur les territoires de la Cisjordanie et de la bande de Gaza de 1948 à 2006. Les résultats ont essentiellement confirmé que les représentations ainsi que les pratiques des leaders sionistes et des différents gouvernements israéliens ont transformé, dans un contexte historique, le territoire palestinien selon leurs besoins et intérêts. Pour parvenir à leurs fins, ils ont usé d'une stratégie qui s'appuie sur cinq dimensions qui structurent le territoire, soit politique, idéologique, géographique, démographique et économique. Cette stratégie territoriale ne revêt toutefois pas un caractère linéaire puisque les objectifs ainsi que les attentes s'adaptent au fil du temps à la réalité socio-spatiale. L'étude confirme également que le projet politique et idéologique de la création d'un État juif en Palestine, puis de son expansion hors du territoire acquis en 1948, se réalise avant tout par des interventions qui touchent les dimensions géographique, démographique et économique. En somme, par l'analyse des représentations et des pratiques mises en œuvre par les leaders sionistes puis par les autorités israéliennes à travers chacune des dimensions structurantes d'une formation socio-spatiale, nous avons été à même de comprendre que ces acteurs ont eu recours à une stratégie d'actions qui vise le contrôle, la transformation et l'appropriation de la Palestine mandataires, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : mouvement sioniste, Israël, territoire, Palestine, conflit israélo-palestinien.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Baudouin, Yves
Mots-clés ou Sujets: Appropriation territoriale, Expansion territoriale, Histoire, Question palestinienne, Sionisme, Territoire national, Bande de Gaza, Cisjordanie, Israël, Palestine
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de géographie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 déc. 2014 14:05
Dernière modification: 22 déc. 2014 14:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6496

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...