Attention divisée et plasticité cognitive au cours du vieillissement : effets du sexe et de la thérapie de remplacement hormonale par l'œstrogène

Castonguay, Nathalie (2014). « Attention divisée et plasticité cognitive au cours du vieillissement : effets du sexe et de la thérapie de remplacement hormonale par l'œstrogène » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB)

Résumé

Il existe des différences cognitives liées au sexe bien connues et observées chez des populations de tous âges. Notamment, les femmes surpassent généralement les hommes en mémoire épisodique alors que l'inverse est observé au niveau des habiletés visuo-spatiales. En revanche, l'étude des différences entre les sexes en ce qui a trait aux fonctions exécutives demeure sous étudiée. Les fonctions exécutives sont essentielles pour un fonctionnement quotidien adéquat chez les personnes âgées, mais elles déclinent avec l'avancée en âge. Les hormones sexuelles jouent un rôle crucial dans le dimorphisme sexuel associé aux différences cognitives entre les sexes. Au cours du vieillissement, la chute des hormones sexuelles diffère entre les hommes et les femmes. De fait, la chute d'œstrogène chez les femmes est drastique à la ménopause, alors que la baisse de testostérone, dont une partie est convertie en œstrogène, est beaucoup plus graduelle et lente chez les hommes. En ce sens, l'utilisation d'hormonothérapie (HT) chez des femmes ménopausées a été associée à des effets bénéfiques sur les fonctions exécutives. L'objectif de la première étude consistait à examiner les différences liées au sexe et à l'HT chez des personnes âgées de 55 à 65 ans dans les performances à différentes tâches exécutives. Vingt-neuf femmes ayant pris de l'HT à la ménopause (HT utilisatrices), 29 femmes n'ayant jamais utilisé d'HT (non utilisatrices) et 30 hommes ont effectué des tâches évaluant l'alternance (tâche nombre-lettre), la mise à jour (2-back), l'inhibition (Stroop), l'attention divisée visuelle (tâche double informatisée) et l'attention divisée auditive (tâche double informatisée). Les résultats ont révélé que les hommes performaient mieux que les non utilisatrices aux tâches d'alternance et de mise à jour. Les HT utilisatrices ont réalisé la tâche de mise à jour plus rapidement que les non utilisatrices. Enfin, les HT utilisatrices ont montré une meilleure capacité d'attention divisée visuelle, comparativement aux hommes et aux non utilisatrices. En somme, les résultats de la première étude suggèrent que les différences liées au sexe sont spécifiques à certaines fonctions exécutives et qu'elles sont influencées par l'utilisation d'HT. La capacité de plasticité cognitive demeure même à un âge avancé. Le déclin de l'attention divisée lié à l'âge peut avoir des conséquences sérieuses sur la vie quotidienne des personnes âgées. Des entraînements en tâche double ont été développés et démontrés efficaces pour améliorer les capacités d'attention divisée chez des personnes âgées. À ce jour, les différences liées au sexe et à l'HT dans les effets d'un entraînement en tâche double demeurent peu connues. Dans la seconde étude de la présente thèse, nous avons examiné les différences liées au sexe et à l'HT sur la plasticité cognitive associée au contrôle attentionnel chez des personnes âgées de 55 à 65 ans. Les mêmes participants que ceux de l'étude 1 ont été assignés aléatoirement à un entraînement en tâche double ou à un groupe contrôle. Afin de contrôler pour la stimulation cognitive générale et les contacts sociaux, nous avons utilisé un groupe contrôle actif dans lequel les participants apprenaient à effectuer des recherches sur Internet. Nous avons comparé les performances des HT utilisatrices, des non utilisatrices et des hommes à des tâches évaluant les fonctions exécutives, avant et après les interventions. Les résultats ont démontré des différences liées au sexe et à l'HT dans les effets d'entraînement en tâche double. De fait, l'amélioration du coût situationnel à la tâche double auditive et du coût d'alternance à la tâche nombre-lettre étaient plus marquée chez les non utilisatrices que chez les hommes et les HT utilisatrices, suite à l'entraînement en tâche double. Les non utilisatrices du groupe contrôle ont également amélioré leurs performances à la tâche d'alternance. Les hommes ont montré un coût situationnel et un coût de coordination plus élevé pour une tâche que pour l'autre en attention divisée visuelle, suggérant l'utilisation de stratégies de priorisation. Néanmoins, l'entraînement en tâche double n'a pas permis d'équilibrer les coûts attentionnels entre les deux tâches chez les hommes. En somme, les résultats de nos deux études suggèrent des différences liées au sexe et à l'HT en alternance, en mise à jour et en attention divisée. De plus, il semble que le niveau de base en alternance et en attention divisée influence les effets d'un entraînement en tâche double. Conséquemment, adapter les interventions cognitives en fonction des différences individuelles pourrait aider à optimiser les effets d'entraînement. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Vieillissement cognitif, fonctions exécutives, attention divisée, différences liées au sexe, hormonothérapie, entrainement cognitif, plasticité cognitive.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Bherer, Louis
Mots-clés ou Sujets: Apprentissage cognitif, Attention partagée, Différence selon le sexe, Fonction exécutive (Neuropsychologie), Hormonothérapie, Plasticité neuronale, Psychologie cognitive, Vieillissement cognitif
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 déc. 2014 14:24
Dernière modification: 22 déc. 2014 14:24
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/6536

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...